Connect with us

Critique

Notre critique du Tome 1 de Ranking of Kings

Published

on

Dessinateur: Sosuke Toka
Scénariste: Sosuke Toka
Editeur: Ki-Oon
Collection: Kizuna
Genre: Comédie, fantastique
Public: + 12 ans
Contenu: 240 pages
Sortie: 7 avril 2022
Prix: 7,65 euros
Statut de la série : En cours de publication


“Le royaume de Bosse est en péril. Son fondateur, connu pour sa force herculéenne, est gravement malade, et l’héritier, le prince Bojji, est loin d’avoir le profil pour prendre sa place… Sourd et muet, d’une faiblesse telle qu’il est incapable de manier l’épée, il est la cible de toutes les moqueries, du chevalier au paysan ! S’il accède au trône, le pays est promis à la déchéance dans le classement des rois, dont le principal critère est la puissance des souverains. De ce point de vue, c’est le prince cadet Daida qui remporte le soutient populaire… Pourtant, Bojji arbore un éternel sourire. Même quand une mystérieuse ombre lui ordonne de lui donner ses vêtements, il s’exécute avec plaisir ! Car, pour la première fois de sa vie, le garçon trouve un partenaire de conversation. Cet étrange voleur comprend ses paroles…Bojji lui dévoile alors son rêve : devenir le meilleur roi du monde !”

Ranking of Kings est le premier manga de Sosuke Toka. D’abord autopublié, le récit est remarqué par une maison d’édition, le succès arrive rapidement. Une adaptation en anime existe également.

Cette histoire met en scène un monde composé de royaumes. Ces royaumes sont classés en fonction de la force physique de leurs souverains. Le roi Bosse, un géant à la force colossale est à la septième place de cet étrange classement. Ancien guerrier, il a passé un pacte avec un génie qui lui a pris plusieurs années de sa vie en échange d’un pacte : son premier enfant sera faible et chétif afin qu’il puisse récupérer toute sa force. Le guerrier, aveuglé par sa quête de puissance passe le pacte avec beaucoup de légèreté. Quand son premier fils naît, il prend conscience de ce qu’il a fait et construit un royaume afin de s’assurer que le petit Bojji ne manque de rien.

Bojji a l’apparence d’un garçonnet. Il est petit en taille et a les joues bien rondes. Sourd et muet, il est incapable de communiquer, sauf avec les quelques personnes de son entourage qui connaissent la langue des signes. Il est très gentil avec tout le monde même s’il est conscient que son entourage ne le respecte pas. Sa rencontre avec Ombre va changer sa vie. Pour la première fois, il est fasse à quelqu’un avec qui il arrive à communiquer normalement.

Ombre est le dernier membre d’une famille d’assassins. Pourchassé, il a toujours vécu en craignant les humains. Lors de sa première rencontre avec Bojji, il le dépouille de ses vêtements et lui ordonne de lui en ramener d’autres le lendemain, ce que fait le jeune prince. Intrigué, il va le suivre jusqu’au palais et, découvrant la noblesse de cœur du jeune homme, il décide de devenir son allié.

La mère de Bojji étant décédée, le roi s’est remarié avec une ancienne prêtresse : Hiling. C’est la mère du prince cadet Daida. Contrairement à son aîné, il a hérité du talent au combat de leur père. Hiling favorise son propre fils pour la succession. Cependant, sous ses traits durs, elle est veille aussi sur Bojji, notamment en soignant ses blessures.

Ce récit met en scène un monde dans lequel un personnage à contre-courant va devoir évoluer. Accroché à ses principes, le prince Bojji va devoir lutter pour réussir à s’imposer face à un frère fort et violent, à une belle-mère autoritaire et à un entourage qui ne le prend pas au sérieux. Malgré les difficultés rencontrées, le jeune prince garde en tête ses objectifs et tente d’avancer au mieux.

Le récit est mis en scène dans un dessin très particulier, un peu naïf et que l’on dirait fait par un enfant. Cela donne l’impression que l’histoire est destinée à un jeune public alors qu’elle a différents niveaux de lecture. Le style graphique peut rebuter au premier abord mais, une fois immergé dans l’histoire, il convient très bien.

Ki-Oon propose une édition de bonne qualité. En bonus, il y a une histoire courte qui raconte la naissance de Bojji et la fondation du royaume de Bosse ainsi qu’une postface où l’auteur montre le matériel qu’il utilise pour dessiner.

Comprenant qu’on lui a menti et que son ami Ombre est en danger, Bojji prend son courage à deux mains et cours vers les prisons pour faire libérer son ami. Arrivera-t-il à temps ?

Ranking of Kings
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Suivez un petit prince désarmant de gentillesse dans son apprentissage de la vie ! D’abord publié en amateur sur internet, Ranking of Kings a créé un tel engouement qu’il a été repéré par l’un des plus grand éditeur du Japon, puis adapté en anime. Sous ses aspects enfantins, cette attachante histoire cache une étonnante profondeur. Quel que soit votre âge, vous saurez y puiser réconfort et courage.

Scénario85
Dessin75
Édition80
Originalité75
Mise en scène80
Intérêt sur la durée85
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha three × two =