Notre critique du tome 1 de Splatoon – Histoires Poulpes

Dessinateur : Gotô Hideki
Scénariste : Gotô Hideki
Éditeur : Soleil
Collection : Shonen
Genre : Comédie, Aventure
Public : + 6 ans
Contenu : 128 pages
Sortie : 2 septembre 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Kala et Hit forment un duo déjanté de calamars dans l’univers très coloré de Splatoon. Au programme : des gags hilarants sous la forme d’histoires courtes et des taches d’encre partout ! Voici Chromapolis et ses habitants comme on ne les a jamais vus !

Notre critique

Premier volet d’une série de 3 tomes, ce spin-off du célèbre jeu vidéo Splatoon nous montre Chromapolis sous un autre angle, celui de l’humour déluré. On y suit Kala, citadine de Chromapolis, et Hit, qui arrive de sa campagne profonde. Ce dernier veut devenir cool et branché et il tente, péniblement, de suivre les conseils donnés par Kala. Hit est maladroit, peu consciencieux, et parfois pas futé. Il est l’opposé de Kala, qui est hyper-tendance, intelligente et de bons conseils. Avec Hit, cette jeune calamar va souffrir et être régulièrement la victime des coups d’encre malheureux. Hit  se sert d’un simple encreur basique, tandis que Kala est une experte du double-encreur. Leurs points communs : de l’énergie à revendre et les guerres de territoire. Ensembles, ils font équipe avec d’autres joueurs, afin de remporter des victoires. Mais c’est sans compter Hit, qui semble faire de son mieux pour tout faire de travers.

Présentés sous forme d’histoires courtes, ces gags sont soit en 4-cases soit en une page maximum. Chaque chapitre aborde un thème bien précis, comme les armes spéciales ou encore la fête du sport. Ces gags sont bien rythmés, et Hit ne laisse aucun répit aux lecteurs, car il enchaîne les bêtises et les maladresses les unes après les autres. L’humour et parfois un peu lourd et les chutes « téléphonées » mais il plait beaucoup aux jeunes lecteurs, à qui cette série est destinée. Le dessin reflète bien le dynamisme de cette série délirante, avec un trait simple, légèrement arrondi et pleins de taches d’encre. Les cases sont bien remplies, parfois un peu trop, car des décors surgissent souvent en arrière-plan. Les héros passent de leur forme humaine à leur état de calamar en un jet d’encre et cela donne un côté mignon à cette série pleine d’humour. A la fin de ce volume, on découvre 3 pages de gags bonus dont le héros est Mr Gélatineux, méduse de son état, qui apparaît aux côtés de Kala et Hit dans certaines aventures. Sur la jaquette, Hit saute de joie, encreur à la main, avec Kala auprès de lui, le tout sur un fond noir parsemés de taches flashy. Au dos, la version calamar de nos héros.