Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Stitch et le samouraï

Published

on

Dessinateur : Hiroto Wada
Scénariste : Hiroto Wada
Éditeur : Nobi Nobi
Collection : Disney
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 164 pages
Sortie : 6 juillet 2022
Prix : 7,25€
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

« Et si Stitch avait débarqué dans le Japon féodal ? Alerte rouge ! La monstrueuse expérience 626 s’est échappée à travers une brèche temporelle !! Si tout l’espace est en danger, c’est surtout le Japon qui devrait d’abord s’en inquiéter : écrasée au beau milieu de l’archipel nippone à l’époque féodale, Stitch, la créature bleue, tombe sur la route d’un puissant seigneur de guerre prêt à tout (ou presque) pour conquérir le pays. Cette rencontre inédite entre génies destructeurs mènera-t-elle alors le monde à sa fin, ou bien… Préfèreront-ils aux conflits sanguinaires la danse, les histoires drôles de samouraïs et les chevauchées à cheval de bois ?! Hmm… Rien n’est moins sûr… ! »

Stitch, l’expérience 626, s’échappe et se retrouve en plein Japon féodal. Alors que son vaisseau est en mauvais état, il fait la rencontre de Meison Yamato, un grand guerrier au cœur de pierre. Mais face à cette boule de poils bleus, le samouraï se laisse vite attendrir au point d’en oublier ses projets sanguinaires.

Meison Yamato est un seigneur de guerre japonais. Ce dernier est autant craint par ses soldats que vénéré par ses sujets. Tel un génie destructeur, il s’apprête à incendier un palais et ses habitants, afin de conquérir le pays. Meison a dû grandir loin de ses parents car il a servi d’otage pour maintenir la paix. C’est donc seul qu’il a dû apprendre à vivre et à s’endurcir. Mais devant l’expérience 626, plus connue sous le nom de Stitch, ce seigneur de guerre va se laisser attendrir. La tristesse du “tanuki bleu”, qui se sent seul loin des siens, va raisonner comme un écho dans le cœur du samouraï. Il essaye de redonner de la joie dans le cœur de Stitch avec les activités qu’il aimait enfant, comme les chevaux de bois ou encore l’ayatori, un jeu de ficelles.

Ce titre est fondé sur une hypothèse : celle où Stitch ne rencontre pas Lilo en arrivant sur Terre, mais Meison Yamato, un seigneur de guerre du Japon féodal. Ce qui en fait un titre original, car l’histoire imaginée ici est différente du film “Lilo & Stitch” sorti sur nos écrans en 2002. En même temps que Stitch, le lecteur en apprend plus au sujet des jeux traditionnels japonais comme le yamakuzushi ou l’ayatori. En plus, nous sommes plongés dans la culture de ce pays, grâce aux références à la poésie, aux rouleaux d’estampes humoristiques ou encore le théâtre, que l’on retrouve disséminés un peu partout dans le manga. Petit bonus, sur les pages impairs, un petit Stitch nous régale de ses exploits lorsque l’on passe les pages assez vite. Le petit “tanuki bleu” fait la jaquette de ce premier tome dont il est le héros.

Stitch et le samouraï
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Avec humour, une pointe de tendresse et beaucoup d’énergie, ce titre se révèle assez surprenant, notamment grâce à son charadesign travaillé. Stitch est toujours aussi mignon et adorable. Bonne lecture !

Scénario80
Dessin80
Édition80
Originalité75
Mise en scène80
Intérêt sur la durée80
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha nine × one =