Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Survivor’s Club

Published

on

Dessinateur : Anajiro
Scénariste : Aoisei
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Seinen
Genre : Horreur, Suspense, Thriller
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 19 mai 2021
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

« Un élève absentéiste nommé Hijiri Nakagoshi fait exploser une salle de classe de première année au collège Shiroiwa. Trois ans plus tard, les sept survivants de cet attentat décident de tous s’y retrouver. C’est le moment que choisit Takumi Shindô pur surprendre ses six anciens camarades en leur révélant que l’un d’entre aux aurait fourni à Hijiri Nakagoshi la bombe meurtrière. Au même moment, dans un lycée privé de la capitale, une lycéenne brimée entre dans sa salle de classe le corps recouvert de bombes. ‘’Ceci est un procès pour harcèlement moral. Vous allez tous mourir avec moi’’. »

En trois tomes, Aoisei nous raconte une histoire de harcèlement, de vengeance et de trahison. Deux huis-clos, séparés par plusieurs kilomètres, et pourtant liés par une histoire sombre.

Dans ce premier tome, un élève harcelé par ses camarades décide de se venger. Pour ça, Hijiri Nakagoshi se fait exploser en classe, tuant au passage 27 de ses camarades et son professeur. Seul sept personnes survivent, bien que marquées dans leurs chairs à tout jamais.

Seulement voilà, alors que la police fait son enquête, Takumi Shindô tombe sur le carnet de l’inspecteur en charge. Il apprend alors que quelqu’un a fourni la bombe à Hijiri Nakagoshi, et la police suspecte que ce serait un de ses camarades survivants. Il décide donc de mener sa propre enquête. Takumi découvre alors beaucoup trop de coïncidences. D’abord choqués par ces accusations, ses anciens condisciples finissent par ne plus avoir le choix de le croire. Des rumeurs, une petite amie enceinte, du harcèlement, une relation avec le professeur, etc., tous les survivants avaient des secrets qui auraient été de bonnes raisons de vouloir entraîner la mort de certains.

Au même moment, dans un lycée de Tokyo, Serizawa prend sa classe en otage avec une ceinture d’explosifs. Elle aussi est harcelée par certains de ses condisciples et a décidé de se venger. Commence alors un jeu de jugement pour voir qui sont les vrais coupables de son harcèlement. Dans un premier temps, chaque élève doit voter pour dix personnes qu’il pense « coupables » du harcèlement. Le nombre de votes définira aussi le nombre de points de chacun. Ensuite, des « jeux » permettront de perdre des points. Une fois que les élèves tombent à 0 point, ils sont libres et peuvent se sauver. Akane Seto, qui semble innocente, se retrouve pourtant entraînée dans ce jeu pervers où chacun peut perdre la vie à tout moment.

D’un côté, on retrouve Takumi Shindô, menant sa propre enquête pour trouver qui a fourni la bombe meurtrière. Il est fixé sur ce but et interroge ses anciens camarades : Kaede Nagata, Yoshihiko Doi, Hina Asakura, Kôkei Morikawa, Mizue Yamaguchi et Shin’ichi Nakae. Tous ont des personnalités très différentes, mais chacun pourrait être le fournisseur.

De l’autre côté, Serizawa tient ses camarades en otage. Après un harcèlement répété, on comprend que cette situation est vécue comme une libération. Elle peut enfin exprimer toute la colère qu’elle avait en elle. En face d’elle, Akane Seto est dans l’incompréhension totale de ce qu’il se passe. Elle qui n’avait rien à voir avec le harcèlement se retrouve quand même coincée.

Pour un thriller, le dessin est en général assez simpliste. Assez logiquement, le dessinateur a voulu donner beaucoup plus l’accent sur ce qui se dit, et moins sur ce qui se voit. Cependant le manque d’expression des personnages ne permet parfois pas de bien s’immerger dans la tension qu’ils sont en train de vivre, ce qui est essentiel pour un thriller. Le dessin monte cependant d’un cran pour les scènes plus trash et/ou violentes. Là on comprend toute l’ampleur du carnage. Ainsi le dessin s’exacerbe pour l’action, ou se retire pour la bulle.

Survivor’s Club
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Un thriller explosif sur deux scènes où les apparences ne sont pas ce qu’elles sont. D’un côté, Takumi Shindô interroge ses anciens camarades sur l’attentat survenu dans sa classe car l’un d’eux pourrait être complice. De l’autre, Serizawa décide de se venger de ses harceleurs, emportant toute sa classe dans un jeu pervers et mortel. Seul bémol, le dessin, qui ne permet pas toujours de bien s’immerger dans la tension du moment.

Scénario85
Dessin70
Édition80
Originalité80
Mise en scène75
Intérêt sur la durée80
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ four = two