S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Hoshi Renji
Scénariste : Inoryuu Hajime
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Tranche-de-vie, Sport
Public : + 12 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 17 juin 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 5 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Eiichirô a été un grand nageur plein d’avenir en primaire. Mais au collège, limité par sa petite taille, il abandonne ce sport qu’il adorait. Arrivé au lycée, un jeune nageur du nom de Kôyô veut se mesurer à lui et lui met la pression. Afin de se rapprocher de celle qu’il aime depuis l’enfance, Eiichirô décide de reprendre ce sport qu’il avait abandonné.

Notre critique

Eiichirô, en primaire, était un prodige de la natation, grâce notamment à une croissance précoce. Ce dernier battait tous les records. Mais, une fois au collège, les autres nageurs ont également grandis, et l’ont même dépassés physiquement. Plus petits qu’eux, Eiichirô décide d’abandonner la natation, car il pense avoir atteint les limites de son corps. Au lycée, il se fait harceler par Kôyô, qui veut se mesurer à lui depuis de nombreuses années. Fatigués de ce comportement, Eiichirô accepte le défi. Sauf qu’il ne donne pas tout dans cette confrontation et Kôyô en est assez déçu. Il décide de relancer ce rival. Eiichirô aime Haru, sa voisine, depuis l’enfance. Lors des compétitions, elle le soutenait depuis le bord du bassin, et même dans l’eau, car cette dernière était une très bonne nageuse aussi. Une fois au lycée, il déclare sa flamme à la jeune fille, mais cette dernière n’est pas sur la même longueur d’onde que son ami.

Eiichiro vit dans l’ombre de son passé. Promis à un bel avenir dans le monde de la natation, il se retrouve loin des bassins, à traîner son mal-être, car il a dû mal à vivre avec sa petite taille, qu’il considère comme un handicape en compétition. Sa voisine, le belle Haru, occupe une grande place dans son cœur. Cette dernière a beaucoup de succès à l’école mais elle repousse tous ses soupirants. Elle fait pareil avec Eiichirô, quand ce dernier lui déclare ses sentiments. Elle est franche avec lui : elle est amoureuse du nageur, pas celui qu’elle a en face d’elle et qui rumine son passé perdu. Ce sera l’électrochoc dont a besoin Eiichirô.

Autres personnages importants dans le réveil de ce nageur : Kôyô et Ruka. Le premier a rencontré Eiichirô alors qu’il était en primaire. En admiration devant le très jeune nageur, il ne désire qu’une chose : l’affronter dans un bassin. Pour cela, il va le harceler tous les jours, jusqu’à ce que ce dernier craque. Ruka est une camarade de classe d’Eiichirô et l’amie d’enfance de Kôyô. Elle fait également partie du club de natation et ne rate pas une occasion de se mettre à l’eau. A eux d’eux, ils vont amener Eiichirô à intégrer le club de natation. Même si ce dernier ne brille pas au niveau de la vitesse, il s’amuse de nouveau dans l’eau. Pour un relais mixte lors d’une compétition assez importante, Eiichirô va faire équipe avec Kôyô et Ruka, ainsi qu’Haru, qui va, elle aussi, retomber dans le bassin de natation.

Dans cette série, on découvre des personnages qui doivent se dépasser, et surtout dépasser des fantômes du passé. Eiichirô, d’abord, qui a connu la gloire et se retrouve avec ce qu’il considère comme un handicape, sa petite taille. Il va devoir se réapproprier les bassins et surtout reprendre plaisir à être dans l’eau, puis de se retrouver en compétition face à des nageurs qu’il a connu. Mais il n’est pas le seul. Haru a également abandonné ce sport. En fait, cette dernière ne supporte pas de perdre. Elle ne conçoit pas qu’on puisse participer à une compétition sans vouloir la gagner. Mais malgré tous ses efforts, elle n’a jamais gagné face à un adversaire en particulier. Raison pour laquelle, elle a quitté la natation. Et puis, il y a aussi Kôyô, qui ne jure que par se mesurer face à celui qu’il considère comme son rival, celui qu’il veut voir renaître, le champion qui l’a fasciné enfant : Eiichirô. Et pour se faire, il n’hésite pas à s’incruster dans la vie de ce dernier. Ruka, qui est une bonne observatrice, voit le potentiel de tous ces nageurs et n’hésite pas à les persuader de se lancer ensembles dans une compétition qui leur fera affronter les plus grands nageurs de leur génération. De nouveaux liens d’amitié se tissent dans cet univers chloré.

Le dessin est classique, avec des traits fins et un chara-design passe-partout. Les personnages ont des visages assez anguleux, avec des yeux un peu grands. Il n’y a pas beaucoup de décors et c’est derniers sont assez simplistes, car comme tout shonen, ce sont les héros qui sont mis en avant. Un peu de fan service se glisse entre les pages : des jeunes hommes en maillot pour les filles et quelques petites culottes pour les garçons. A la fin du volume, une petite interview des principaux protagonistes nous permet d’en savoir plus sur eux. Sur la jaquette, on retrouve l’équipe du 4×100 mètres au complet : Eiichirô, Kôyô, Haru et Ruka.

Notre critique du tome 1 de Swimming Ace

En résumé, une petite série sportive avec un scénario assez classique pour le moment. On découvre quelques rivaux, ce qui promet une suite assez dynamique, avec de la compétition et des défis en perspectives. L'amitié est également mise en avant, ainsi que le dépassement de soi. Une petite parenthèse rafraîchissante dans la chaleur de l'été.

Scénario80%
Dessin80%
Édition85%
Originalité80%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Un héros qui se relève doucement
  • Le dynamisme de Ruka
On a moins aimé
  • Un scénario peut-être trop classique
80%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.