Notre critique du tome 1 de The Alexis Empire Chronicle

Dessinateur : Sato Yû
Scénariste : Awamura Akamitsu, Sato Yû
Éditeur : Doki Doki
Collection : Seinen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 204 pages
Sortie : 9 septembre 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

C’est la guerre dans la province d’Alexis qui sert de zone tampon pour l’Empire Klaud. Leonate a perdu sa patrie et est surnommé “Le Prince Vampire”, suite à ses exploits sur les champs de bataille. Alors que tout semble perdu, le jeune homme se voit entouré de sages, de femmes talentueuses et de généraux. Tous sont prêts à se venger et à éliminer le mal qui gangrène l’Empire sous la bannière de Leonate.

Notre critique

Leonate est un jeune homme qui a grandit aux côtés de sa tante Rosalia. Fils du roi et d’une plébéienne, ce “bâtard” était mal accueilli par les nobles. Rosalia a préféré prendre ce neveu sous son aile afin d’en faire un héritier, car elle n’a pas de descendance, et par amitié pour la mère défunte du jeune garçon. Grâce à elle, Leonate apprend le maniement des armes, mais également la stratégie, et elle s’occupe de son éducation intellectuelle. Pleins de fougue, le jeune homme sait se relever et mener son armée au mieux, au vue de la situation, et surtout, il sait maintenir un moral d’acier à ses hommes. Hélas, ces terres tant aimées d’Alexis vont être prises par le peuple d’Admorf, qui les ont envahis. Après un passage de grande détresse, Leonate reprend courage et sous le terrible surnom de “Prince Vampire”, que sa rage lui a fait gagner sur le champ de bataille, il compte bien regagner ses terres et assainir l’Empire Klaud, où règne le Mal. A ses côtés, il y a son ami d’enfance Alan d’Eidonia, ainsi que Sheala, la meilleure suivante de Dame Rosalia.

Dame Rosalia est la tante de Leonate. Femme à poigne, intelligente et bonne, elle impressionne tous ceux qui la rencontrent. Elle gère d’une main de maître ses terres d’Alexis, et elle a pu rendre sa capitale, Lindt, plus florissante et plus prospère que celle de Klaud, Kraken. Les quatre patriciens de la capitale de l’Empire en sont jaloux. Ayant déjà vu ces quatre familles noble à l’œuvre durant l’enfance de Leonate, Dame Rosalia sait à quoi

s’attendre concernant ses terres, lorsque Admorf attaquera, comme ils le font tous les 10 ans. Elle s’aperçoit vite qu’un blocus est mis en place, concernant les vivres et les hommes sensés les soutenir durant leurs combats contre Admorf. Malgré toute l’intelligence de cette grande dame devenue Générale, c’est la catastrophe qui attend Lindt et ses environs.

Ce manga est l’adaptation par Square Enix d’une série de romans écrits par Awamura Akamitsu. Le dessin est époustouflant, avec ses décors surchargés de détails et même parfois, un peu trop. Cette profusion de détails ne facilite pas toujours la compréhension de certaines scènes de combats. Ce manga est calqué sur le modèle de la Chanson de Geste, très répandue au Moyen Âge. Ce type de récit se transmettait oralement et avait pour thème les exploits guerriers des chevaliers, comme La Chanson de Roland, qui est probablement la plus connue. On y retrouve des chevaliers au cœur pur, espérant la gloire avec de fidèles compagnons, comme un shonen et comme notre héros Leonate. Cette œuvre nous rappelle également Berserk, avec la scène d’où sa légende de “Prince Vampire”partira. On constate également que les héros féminins sont très bien mis en avant. Même si certaines sont très jolies, comme Sheala, on remarque vite que ce sont des femmes de caractères et intelligentes qui entourent Leonate et qui participent à son éducation ou encore le conseillent. Si on ajoute à tout cela de l’action, des intrigues politiques et de la stratégie, on a entre les mains un titre qui a toutes les chances de devenir une référence du seinen Dark Fantasy. A la fin du tome se trouve une très belle illustration de Dame Rosalia, qui arbore fièrement la cicatrice qui lui traverse le visage. Sur la jaquette, Leonate sur son destrier, en compagnie de la charmante Sheala.