Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de The breaker

Published

on

Dessinateur : Park Jin-Hwan
Scénariste : Jeon Geuk-Jin
Éditeur : Meian
Collection : Manhwa
Genre : Action, Suspense
Public : + 14 ans 
Contenu : 404 pages
Sortie : 29 mars 2021
Prix : 12,95€
Statut de la série : Terminée en 10 volumes

« Découvrez ou redécouvrez ce shônen explosif dans une édition prestigieuse double tome au format A5, avec de nouvelles pages couleurs, une version française et un lettrage retravaillés ! Un nouveau professeur, Chunwoo, arrive au lycée Guryong. Dragueur incorrigible, les agressions subies par Shinwoo, un de ses élèves, l’amènent à dévoiler une étonnante maîtrise des arts martiaux. Une mystérieuse organisation apparaît, prête à tout pour défier Chunwoo. De nombreux combats dantesques se préparent… »

Meian réédite The Breaker, une série parue de 2011 à 2013 par les éditions Booken. Ici, on nous propose la versions Ultimate, en 5 volumes assez épais et sous un format plus adapté à cette série qui fait la part belle aux scènes de baston. Dans ce premier tome, nous avons donc les deux premiers tomes de l’édition précédente.

On suit l’arrivée de Chunwoo dans un lycée alors qu’un de ses futurs élèves se fait tabasser et racketter par des caïds, également élève dans ce lycée. Shinwoo est le bouc émissaire de ce groupe, qui en plus de lui emprunter de l’argent et de le malmener, veux s’en prendre à son amie, la mignonne Sehi. Sauvé par Chunwoo, qui a fait montre de compétence plus que particulières en arts martiaux, Shinwoo n’a plus qu’un seul objectif : devenir aussi puissant que son professeur afin de ne plus être la cible des autres. Mais le jeune homme n’a pas les aptitudes physiques pour devenir un grand lutteur : faible, sans aucune endurance, il tombe souvent dans les pommes car il pousse ses limites trop loin. Il n’a que pour lui sa détermination. Chunwoo a beau le repousser et tenter de lui faire entendre raison, le jeune garçon s’accroche à lui tel un crampon. Devenu une sorte de modèle pour Shinwoo, Chunwoo cache sous ses airs de guignole et de séducteur, une force incommensurable et surtout un sombre passé en lien avec une mystérieuse organisation prête à tout pour le retrouver.

Ce scénario nous emmène dans l’univers des organisations mystérieuses, celles qui évoluent dans un monde sombre et fait de violence et où il fait dangereux d’y vivre. Tout semble se résoudre par la force des poings et de coups dévastateurs et la discussion y a peu de place, tout comme la diplomatie. Chunwoo n’est pas sans nous rappeler un certain City hunter, qui cache sous des airs débonnaires et d’obsédé, une grande maîtrise de son art. Comme lui, il cache un lourd passé dans un milieu violent et sanglant. Face à lui, il y a un lycéen victime de harcèlement scolaire, qui souffre de sa faiblesse et de solitude. L’arrivée de Chunwoo sera une sorte d’électrochoc pour cet adolescent, qui ne veut plus être une victime. Quelques personnages féminins, telle Sehi, la jolie amie, et la plantureuse infirmière Lee Si-Ho, qui cache sous sa généreuse poitrine, une certaine maîtrise dans les arts martiaux, elle- aussi, viennent compléter ce tableau très noir.

Le graphisme est très dynamique, avec des scènes de bagarres bien orchestrées et très bien rendues, notamment grâce aux lignes de mouvements qui rythmes ces rencontres. Le charadesign est assez classique pour ce genre de série, avec un très semi épais et assez sombre. Le format A5 de cette édition imprimée sur un papier de qualité met vraiment bien en valeur les scènes d’action et on profite un maximum du travail de Jin-Hwan Park. Chunwoo fait la jaquette de ce premier tome, toute en noire, gris et blanc, avec une petite pointe de rouge.

The breaker
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici une série qui met en scènes dés héros surhumains et pleins de violence. On est directement mis en présence de bastons grandioses, bien orchestrées et très rythmées. Les personnages, même s’ils sont un peu clichés, font battre notre cœur grâce à leur personnalité et leurs faiblesses. Le format de cette édition est parfait pour bien mettre en valeur les combats grandioses de Chunwoo, même si c’est un peu moins malléable qu’un format plus petit. A redécouvrir !

Scénario80
Dessin80
Édition90
Originalité85
Mise en scène85
Intérêt sur la durée85
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.