Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de The Kingdoms of Ruin

Published

on

Dessinateur : Yoruhashi
Scénariste : Yoruhashi
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Action, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 178 pages
Sortie : 4 juin 2021
Prix : 7,45€
Statut au Japon : En cours

« Dans un monde qui s’est développé grâce à la magie, les sorcières vivaient aux côtés des humains conformément à ce que leur avait demandé la grande divinité. Mais un jour, la révolution industrielle et mécanique a rendu l’existence de ces dernières inutile. Ainsi, l’Empire de Rydia a lancé une chasse aux sorcières afin de supprimer la magie, une puissance que la science ne peut pas expliquer. Adonis est un jeune homme qui a été élevé et formé à la magie par Chloé, une sorcière qu’il aime éperdument. Malheureusement, sa bien-aimée est victime de cette purge. Le jeune homme jure alors de tuer tous les humains pour se venger. »

Vous avez du mal avec les mangas qui commencent lentement ? The Kingdoms of Ruin est fait pour vous. Ce nouveau titre de la collection Kana ne perd en effet pas de temps à installer une ambiance et nous plonge tout de suite au cœur de l’action, dans un univers mélangeant magie et technologie futuriste !

On y fait aussitôt la rencontre d’Adonis, jeune garçon humain élevé par une sorcière, Chloé, qui lui a enseigné l’art de la magie. On ne connaît pas trop leur histoire ou leur vie, mais on découvre sans tarder que dans le monde dans lequel ils vivent, une « chasse aux sorcières » moderne fait rage. Les humains, et particulièrement « l’empire », cherchent à anéantir toutes les sorcières pour régner en tant que maîtres absolus sur le monde. Alors qu’ils sont capturés, Chloé est tuée brutalement sous les yeux d’Adonis… Dix ans après cette tragédie, le jeune homme se réveille, libéré de la prison où il était enfermé, avec une seule idée en tête : se venger en tuant tous les humains.

Si ce résumé vous semble un peu trop révélateur, dites-vous qu’il ne s’agit-là que des premières pages du manga ! Le titre ne fait en effet vraiment pas dans la dentelle ; l’action s’enchaîne sans nous laisser une seconde pour prendre notre souffle. Si on ressent un petit sentiment d’urgence, on ne peut pas toutefois dire que l’histoire soit bâclée, et l’effet semble parfaitement intentionnel et assumé. Les nouveaux personnages sont introduits en une seule case et sont immédiatement plongés dans ce tourbillon d’action ; explosions à foison, combats rapides, impacts puissants… le style de dessin bien détaillé rend toute l’action très simple à suivre et la mise en page met bien les scènes les plus impressionnantes en valeur. De ce côté-là, c’est une réussite !

L’histoire et l’univers sont également assez intéressants puisque l’on a ici un vrai anti-héros, déjà très fort car il possède des pouvoirs impressionnants dès le départ, mais surtout aveuglé par la vengeance et qui ne fait aucun cas de tuer des innocents. En parallèle, on suit aussi une jeune femme esclave de l’empire, qui va tenter de le rattraper et de l’arrêter. Si Adonis semble être l’incarnation même de la colère déchaînée, cette jeune femme, Doroka, est à l’inverse la bonté incarnée, avec un sens démesuré du sacrifice. On se demande comment l’aventure va se poursuivre pour ces deux personnages que tout oppose.

En définitive, The Kingdoms of Ruin se présente avec ce premier volume comme un titre avec une histoire plutôt simple, mais une grande originalité dans son exécution très rapide et concise. Le récit ne s’essouffle à aucun moment tout en faisant avancer l’histoire à un rythme accéléré, ce qui pourra potentiellement permettre de boucler la série en peu de tomes. À voir toutefois, car pour l’instant la série est encore en cours au Japon avec quatre volumes sortis à ce jour. Nous ne sommes donc pas à l’abri de quelques surprises ; et en parlant de surprises, cette série semble en avoir beaucoup en réserves, notamment avec la fin de ce premier volume !

Notre critique du tome 1 de The Kingdoms of Ruin
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé
Un scénario explosif et un enchaînement d’action rapide qui nous laisse un peu déroutés, mais aussi curieux d’en découvrir plus !
Scénario75
Dessin85
Édition90
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée75
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Fan de mangas en tout genre avec un goût prononcé pour tout ce qui sort de l'ordinaire et un faible pour les histoires fantastiques.