Connect with us

Critique Manga

Notre critique du tome 1 de The Monster Exposed

Published

on

The monster exposed t1 - nipponzilla banniere
The monster exposed-t1-nipponzillaDessinateur : Ogeretsu Tanaka
Scénariste : Ogeretsu Tanaka
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, drame
Public : Public averti
Contenu : 200 pages
Sortie : 26 février 2021
Prix : 8,99 €
Statut de la série au Japon : Terminée en 2 tomes

Kan Hayashida est toujours hanté par la violence dont il a fait preuve envers son ex-petit ami. Avec Shûna, son collègue de bureau, il s’est remis à aller de l’avant. Pourtant, les blessures ne disparaissent pas aussi facilement et les traumatismes non plus. Alors que le travail les amène à vivre loin l’un de l’autre, les deux hommes se voient confrontés à leur passé, à ce qu’ils ont tenté d’être et à ce qu’il n’ont jamais pu devenir.

Après deux one shot Love whispers even in the rusted night et The Proprer way to write love, Ogeretsu Tanaka nous revient pour mettre en lumière son groupe de personnages dans une seule série. Nous retrouvons donc Kan et Shûna deux ans après leur rencontre.

Bien que leur relation soit clarifiée et apaisée, les deux hommes gardent leurs secrets l’un envers l’autre. Kan ne parle toujours pas de ce qui s’est passé avec son ex alors qu’il est évident que cela le tourmente toujours. Shûna n’ose pas vraiment lui en parler. Il sent qu’il y a là une blessure à ne pas rouvrir.

Pourtant, cette situation ne lui convient pas. Il en vient à se demander ce qui lui plaît chez Kan. Lui qui n’était sorti qu’avec des filles, pourquoi a-t-il à ce point craqué pour un homme ? Au-delà de l’attirance physique et de leur plaisir sexuel mutuel, Shûna sait qu’il a de forts sentiments pour Kan mais qu’en est-il de ce dernier ? Lui qui refuse de se confier ?

Shûna en est là de ses réflexions quand on lui annonce qu’il est muté à Osaka pour deux ans. Cette nouvelle lui est très désagréable. Plus encore lorsque Kan n’affiche pas la même déception que lui. Le doute s’installe. Pourquoi Kan n’est pas aussi triste que lui de ne plus le voir tous les jours ? Dépité, Shûna le pousse à bout. Mais la réaction de Kan est inattendue et si forte que son compagnon comprend enfin l’ampleur de ses tourments.

Lorsqu’ils se quittent pour plusieurs mois, tous deux acceptent que cet éloignement va être une épreuve. Mais cela pourrait aussi être salvateur pour le couple.

Car Kan, si prompt au moindre effort, fait le trajet vers Osaka. Il se montre même tendre et entreprenant en public. Cette fois-ci c’est à lui de faire les premiers pas. Pourtant, Shûna sait que les secrets de son petit ami sont lourds et qu’il ne cèdera pas. À moins qu’une rencontre ne vienne bouleverser leur fragile équilibre sentimental.

Comme à son habitude, Ogeretsu Tanaka pousse loin l’exploration psychologique de ses protagonistes. C’est un plaisir de retrouver des personnages attachants, plus encore lorsque l’on comprend que Kan et Shûna ne seront pas les seuls au programme. Pour la première fois, on plonge dans le passé de Kan, et sans l’excuser, on comprend son attitude passée.

Élève d’un lycée de troisième zone, il est devenu l’objet de risée de la première entreprise qui l’a embauché. Est-ce là une mentalité nippone ou bien le fantasme de l’artiste, on constate que ce tout jeune adulte fut un souffre-douleur désigné. Il apparait que les brimades physiques et psychologiques ont brisé Kan au fil des mois. Le jeune homme a tenu bon parce qu’il devait tenir une promesse familiale mais, en retour, il s’est vengé sur son ex-petit ami de la violence qu’il subissait lui-même.

Un très bon titre qui promet de nombreux rebondissements et on l’espère un happy end général !

Le dessin de la mangaka demeure d’une rare qualité, expressif, détaillé pour les fans du genre. On apprécie cette élégance dans les relations homosexuelles, des émotions qui transparaissent des visages et une mise en scène fluide qui entretient le suspense. L’accent mis sur le dépaysement d’Osaka est amusant et presque « carte postale » mais il offre une belle parenthèse au couple vedette.

Ce tome 1 de The Monster Exposed nous fait frémir. Il s’attarde sur les blessures passées et ouvre une porte sur un avenir de bonheur à deux. À condition que le destin s’emmêle.

Bonus de choix : l’ajout par l’éditeur Taifu Comics d’un joli livret de quelques pages consacré au couple Kan-Yumi. De quoi comprendre les sentiments bouleversé de Kan et sa chute en enfer.

Tome 1 de The Monster Exposed
95 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé
Ce tome 1 de The Monster Exposed nous replonge dans la love story de Kan et Shûna. Il explore les tourments passés de Kan et sa difficile guérison. Un très bon volume, comme toujours avec cette mangaka!
Scénario90
Dessin95
Édition100
Originalité90
Mise en scène95
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seventy five − seventy four =