S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Haiji Nakasone
Scénariste : Yu Okano
Éditeur : Meian
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 164 pages
Sortie : 28 août 2020
Prix : 6,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Cela fait maintenant dix ans que Lendt veut devenir aventurier, mais celui-ci stagne au rang inférieur. Un jour, il se rend dans le Donjon de la Lune d’Eau afin de s’y entraîner et d’y trouver des ressources à revendre. Mais il tombe nez à nez avec un Dragon, créature démoniaque qui ne fréquente normalement jamais ce donjon classé « débutant ». Paralysé par sa puissance, il se fait dévorer et meurt. Pourtant, il se réveille sous la forme d’un démon Squelette. Désorienté, il réussit finalement à bénéficier de l’évolution substantielle, une capacité que seuls les monstres possèdent, et décide de tout faire pour redevenir humain. Commence alors une lutte sans merci contre les monstres du donjon ! »

Notre critique

Ces dernières années, les histoires de réincarnation dans un univers fantasy style RPG sont à la mode, et les éditions Meian ont semble-t-il décidé de suivre la vague en nous proposant l’adaptation manga du web novel The Unwanted Undead Adventurer, une série fantastique dans laquelle le héros, humble aventurier, se retrouve brusquement dans la peau d’un monstre de bas niveau !

Si l’on est tenté de parler de isekai pour cette série, tant son scénario rappelle celui d’autres titres fantasy comme Overlord ou Moi, quand je me réincarne en slime dans lesquelles le héros se retrouve aussi changé en monstre, cette fois, il ne s’agit pas d’une réincarnation d’un personnage du « monde réel » dans un nouveau monde. Notre héros, Lendt, est un banal aventurier vivant dans un monde médiéval/fantasy. Bien qu’il ait dix ans d’ancienneté, dans la guilde des aventuriers, il est toujours au plus bas niveau, le « rang bronze ». Pour cause, il n’a pas d’aptitude hors du commun et ne peut affronter que des monstres faibles comme les squelettes. Pourtant, il n’a jamais abandonné son rêve de devenir un aventurier du plus haut rang et espère toujours qu’en continuant ses efforts, il finira par le réaliser.

Son rêve menace de tomber à l’eau le jour où, alors qu’il explorait le même donjon qu’il parcourt depuis dix ans, il trouve par hasard un nouveau passage et décide de s’y aventurer. Il tombe alors sur un dragon, un des monstres les plus puissants au monde et, bien sûr, il ne fait pas long feu face à cette créature. Mais alors qu’il croyait sa vie terminée, il se réveille subitement dans un corps de monstre squelette ! Même dans le corps d’un monstre faible, il lui reste une chance de poursuivre son rêve, puisque dans ce monde, les monstres sont capables d’évoluer…

On est donc ici dans un début de scénario assez classique pour le genre, l’originalité étant ici que notre héros, après sa transformation, ne se retrouve pas immédiatement surpuissant – contrairement à la plupart des histoires du genre – mais, au contraire, il est en bas de l’échelle et va devoir progresser petit à petit. Il a toutefois un avantage par rapport à sa vie d’humain, puisque s’il s’entraîne, il est désormais capable d’évoluer en des créatures plus puissantes. On peut donc imaginer qu’il va rapidement gagner en puissance et acquérir de nouvelles capacités.

Lendt est un personnage qui nous est présenté comme très humble, même plutôt banal, puisque sa principale spécificité est sa persévérance à s’acharner malgré ses faibles capacités. Mais si on le comparait à un PNJ plus qu’à un héros, il serait dans ce cas le meilleur et le plus fiable des PNJ, excellant dans son domaine bien que peu impressionnant d’un point de vue extérieur. Il est assez à l’opposé de l’autre personnage marquant de l’histoire, Lorraine, une scientifique et amie de Lendt avec qui il décide de s’allier. Elle, au contraire, est plus proche de l’aventurière prodige, et on a assez hâte de voir comment ce duo va progresser.

Pour l’instant, il est encore difficile de se faire une idée du genre de scénario qui nous attend, car ce premier tome pose les bases de son histoire assez lentement. Lendt nous donne beaucoup d’informations sur le monde, les aventuriers et les monstres, ainsi que sur ses nouvelles capacités, si bien qu’au final, ce premier volume semble plus faire office de prologue que de vrai début d’histoire. D’un côté, cela nous permet de bien comprendre le fonctionnement des choses, mais de l’autre, on se retrouve sans véritable piste pour la suite. Que vont faire Lendt et Lorraine à présent ? L’histoire sera-t-elle une suite d’aventures individuelles, ou bien une trame plus profonde se dessinera-t-elle ? Il faudra certainement attendre le tome 2 pour savoir à quoi s’attendre ; heureusement, la date de publication n’est pas très éloignée.

En tout cas, l’ambiance assez dark fantasy est très accrocheuse et ce début de scénario parvient plutôt bien à piquer notre intérêt. Le héros commençant au bas de l’échelle, il a un gros potentiel d’évolution, ce qui pourra le rendre très intéressant à suivre selon la direction que prendra l’histoire. Quant à Lorraine, c’est une femme mystérieuse qui sait se montrer intrigante, et le petit chapitre en fin de tome nous racontant son histoire et sa rencontre avec Lendt est fort intéressant. Le design des personnages est également accrocheur et l’ambiance fantasy un peu sombre est bien rendue par le style de dessin. En bref, une série prometteuse que l’on a hâte de mieux découvrir !

Notre critique du tome 1 de The Unwanted Undead Adventurer

Une histoire fantastique intrigante et prometteuse pour laquelle on n'a pas de mal à se laisser tenter !

Scénario85%
Dessin75%
Edition90%
Originalité80%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Un début d'histoire intrigant et prenant
  • Le héros pas overpowered dès le départ
  • L'univers fantasy classique mais efficace
On a moins aimé
  • Un peu lourd en explications dès le début
  • On ne sait pas encore quelle direction prendra le scénario
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.