S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Okayado
Scénariste: Okayado
Éditeur: Ototo Manga
Collection: Seinen
Genre: Comédie, fantastique, érotique
Public: + 16 ans
Contenu: 161 pages
Prix: 7,99 euros
Sortie: 05 juin 2020
Statut de la série: En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Afin d’aider financièrement Kimihito, Centorea et Miia se mettent à la recherche d’un petit boulot. Miia, au bout de quelques recherches seulement fini par trouver du travail. Centorea n’a pas cette chance et commence à se décourager. Par chance, Mme Smith lui propose un travail correspondant à ses compétences: assurer la garde rapprochée de Kimihito. En effet, des espèces semi-humaines dangereuses se sont introduites illégalement dans le pays et leur hôte serait leur cible.

Notre critique

Ce tome est divisé en deux parties. La première partie raconte la recherche d’emploi de Miia et Centorea. La seconde partie voit apparaître deux nouveaux personnages qui vont donner du fil à retordre à Centorea et Kimihito.

Pendant première partie, centrée sur les personnages de Miia et Centorea, cette recherche d’emploi est l’occasion de faire réapparaître d’autres personnages de la série et sont en fait une série de petites situations assez drôles où les deux filles tentent de faire preuve de bonne volonté mais où leurs différences physiques créent les gags.

La deuxième partie du volume met en scène une histoire construite sur plusieurs chapitres dans lesquels Kimihito et Centorea sont confrontés à deux nouveaux personnages:

Abey, une semi humaine-abeille tueuse qui se trompe de cible et qui en a en réalité après Rachné. Kimihito pourra compter sur les compétences martiales de Centorea pour réussir à arrêter ce personnage sanguin et nerveux. En effet, Abey n’a pas beaucoup de patience et a été cataloguée ‘espèce dangereuse’ suite à un sale coup de Rachné.

Après ce combat acharné et beaucoup d’explication, Kimihito et Centorea rentrent chez eux, pensant se reposer et se rendent compte que la maison a complètement changé d’aspect pendant leur absence. En effet, ils ont maintenant l’impression de vivre dans un donjon de jeu vidéo. Cela est du à Kino, une semi-humaine-matango. (un matango est un champignon humanoïde que l’on voit notamment dans les films d’horreur japonais). Kino s’est retrouvée chez Kimihito car Papi l’a trouvée dans la rue et l’a invitée à venir.  De plus, c’était une condition de son passeur: elle devait traîner près de la maison. Elle a été classée ‘espèce dangereuse’ car elle ne contrôle pas ses spores mais ce n’est pas un personnage méchant. Sa motivation principale est de découvrir de nouveaux endroits.

Même si ce tome aborde un thème plus grave comme la clandestinité, il est vite balayé pour laisser place à une série de gags et de quiproquos qui sont la marque de fabrique de la série. Ce tome ne fait pas exception. Cependant, le fan-service très présents et les nombreuses scènes érotiques très explicites font que la série est surtout prévue pour un public de jeunes adultes.

Les gags se suivent  un rythme soutenu et la lecture est agréable et amusante. C’est une série parfaite pour se détendre.

Sur la couverture, sous la jaquette, se trouvent des dessins des deux nouveaux personnages ainsi que leurs mensurations.

Ce volume se termine avec l’apparition de la troisième espèce dangereuse apparue sur le territoire. Suite au prochain tome…

Notre critique du tome 11 de Monster Musume
Comment trouver un petit job en étant semi-humaine?
Scénario80%
Dessin85%
Édition85%
Originalité95%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Les gags
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.