S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Okayado
Scénariste: Okayado
Éditeur: Ototo Manga
Collection: Seinen
Genre: Comédie, fantastique, érotique
Public: + 16 ans
Contenu: 161 pages
Prix: 7,99 euros
Sortie: 28 août 2020
Statut de la série: En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Parce qu’il est menacé par une espèce jugée dangereuse, Mme Smith emmène Kimihito et ses pensionnaires pour les protéger. Pour cela, elle estime que le meilleur endroit est … l’Exposition Internationale sur les Echanges Inter espèces. En fait, elle veut se servir de Kimihitio comme appât pour tenter de l’attraper. Il y aura fort à faire, surtout que les pensionnaires de Kimihito ne sont pas d’accord avec les méthodes de Mme Smith.

Notre critique

Le tome entier se déroule lors de cette exposition et est centré sur les personnages de Papi et Colombre, qui est un nouveau personnage qui apparaît dans ce volume. Les deux personnages sont représentés sur la couverture de ce présent volume.

Dans ces chapitres, un nouveau personnage va faire son apparition: Colombre, une semi-humaine – vampire. Elle a une double personnalité. En effet, de jour, elle apparaît comme une jeune fille timide, craintive et réservée. Pendant la nuit, elle se met en chasse pour se nourrir. C’est elle qui a agressé Zombina à la fin du volume précédent.

Le rôle de Papi dans cette histoire est très intéressant. Souvent présentée comme un personnage enfantin et tête en l’air, Papi se révèle bien plus ouverte d’esprit, bienveillante et amicale que la plupart des personnages rencontrés jusqu’ici. Papi semble ne percevoir que le côté gentil de Colombre, qu’elle surnommera ‘Concombre’ à cause de sa mauvaise mémoire. Même quand le côté chasseur de la jeune vampire se révèle, Papi ne fuira pas car elle a compris qu’elle n’est pas méchante mais juste manipulée.

De son côté, Kimihito, sous la houlette de Mme Smith, sert d’appât pour tenter de mettre la main sur la vampire. Il constitue l’élément comique, comme souvent, de ce volume et appâte plusieurs semi-humaines sauf celle qu’il faut.

La manipulation de Colombre, bien qu’elle soit vite démasquée, constitue une tension narrative – même si elle est légère – tout au long de se volume. Cela permet de maintenir l’attention du lecteur. A la fin du volume, c’est Sû qui semble se mettre en danger.

Sous la jaquette, sur la couverture, le lecteur pourra découvrir les mensurations de Colombres ainsi que divers renseignements sur elle. De plus, une petite planche bonus indique qu’il semblerait que Kimihito reçoive de nouvelles locataires.

Alternant gags, loufoqueries et moment plus graves, ce tome montre que la série gagne en maturité tout en gardant son objectif premier, mettre en valeur et jouer sur les formes des filles de la manière la plus ambiguë possible.

Notre critique du tome 12 de Monster Musume
Encore de nouvelles locataires?
Scénario85%
Dessin85%
Édition80%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Le personnage de Papi
  • Les situations ambigües
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.