Connect with us

Critique

Notre critique du tome 2 de Fukuneko : les chats du bonheur

Published

on

Dessinateur : Matsuzawa Mari
Scénariste : Matsuzawa Mari
Éditeur : Nobi Nobi!
Collection : Seinen
Genre : Tranche-de-vie, Animaux
Public : + 8 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 2 juin 2021
Prix : 7,20€
Statut de la série : Terminée en 4 volumes

“En emménageant à la campagne, la jeune Ako a découvert les fukuneko, de curieux petits chats qui apportent de la chance à leur maître grâce à leur danse magique ! Elle possède d’ailleurs son propre chat porte-bonheur, Fuku, de même que sa nouvelle amie Chika est accompagnée au quotidien par le facétieux Kosuke. Les jeunes filles font bientôt la rencontre d’autres fukuneko, comme le chef Haku, et la candide Azuki. Cette dernière aurait d’ailleurs bien besoin d’un coup de main des deux humaines pour se rapprocher du beau chat blanc… “

Un nouveau professeur arrive à l’école, Toranosuke Oki. Ce dernier a perdu son épouse il y a quelques temps et élève seul leur petite fille, Mona. Ce nouveau professeur n’est pas un inconnu, car il a vécu à Fukuneko et a même été ami avec l’un d’entre eux. Ako et Chika en découvrent plus sur l’univers fascinant et mystérieux des fukuneko. Elles rencontrent Haku, le charismatique chef des fukuneko, ainsi qu’Azuki, qui aide à la réalisation des délicieux daifuku pour chats, dont raffole Fuku. Azuki, qui est un peu jalouse quand Haku est trop proche des autres femelles, a besoin d’aide afin de déclarer sa flamme à celui qu’elle aime. Ako, Chika et Fuku vont tenter de l’aider en se basant sur les shojo réalisés par la grande sœur d’Ako…

Avec cette série, on a un scénario simple et mignon, qui est très positif, tout en abordant des sujets douloureux, comme la perte d’une personne que l’on a aimé. C’est le cas de Fuku, qui ne semble pas se rendre compte qu’Umi, son ancienne maîtresse, n’est plus. Elle voit en Ako sa « Mimi » et n’en démord pas. Pourtant, Fuku sait que Umi ne reviendra plus, elle a juste difficile d’accepter cette absence. Heureusement, un peu de romance et de gourmandise viennent alléger un peu l’histoire, entre les conseils en amour des filles et les délicieux daifuku. Entre chaque chapitre, on peut lire des interludes cocasses. Le charadesign est tout en rondeur, avec des traits fins et peu de décor. A la fin, une histoire bonus met en scène Kosuke et son admiration pour Haku. Sur la jaquette, on retrouve les mignons Haku et Kosuke, mangeant un daifuku. N’hésitez pas à soulever cette dernière pour prolonger le plaisir passé en si charmante compagnie.

Fukuneko : les chats du bonheur
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici un volume tout en tendresse et émotion, qui aborde avec douceur la perte d’un être cher, mais également l’amour et les plaisirs de l’estomac. On y retrouve des chats, des daifuku, des amis sur qui on peut compter et un peu d’humour. On voudrait tous avoir un fukuneko à nos côtés pour affronter les difficultés de la vie !

Scénario85
Dessin80
Édition85
Originalité90
Mise en scène80
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twenty seven − twenty two =