S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Redjet
Scénariste : Redjet
Éditeur : H2T Édition
Collection : Shonen
Genre : Suspense, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 29 janvier 2020
Prix : 7,95 €
Statut de la série : Terminée en 6 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Un Galag de “Classe A” a pénétré dans l’enceinte de Turel. Devil se lance immédiatement à sa poursuite, mais sans son épée, le combat s’annonce compliqué. Le gouvernement envoie un de ses cuirassés pour éliminer la cible mais un autre Galag entre en scène et détruit le vaisseau. Après avoir libéré la puissance de son bras et vaincu le “rang A”, Devil va devoir maintenant affronter le nouveau venu. Cependant, il est grièvement blessé par le 1er combat. De son côté, le gouvernement fait passer l’attaque du Galag pour un attentat terroriste mené par les habitants de la Grey Zone, en contrôlant l’information délivrée à la population. Eris ne peut pas se battre comme Devil mais elle a une voix pour se faire entendre et elle compte bien révéler la vérité sur les Galags à la population. Aidée par ses amis Valéry et Cal, elle crée le personnage de Lady W pour apparaître en public et révéler toute la vérité sur ce qu’il s’est réellement passé dans la Grey Zone et à la frontière de Turel. Mais donner un coup de pied dans la fourmilière n’est pas sans risque et Eris et ses amis doivent se cacher dans la Grey Zone. Ils y retrouveront un amis du père d’Eris, Raven, qui leur révèlera plus sur “la vérité” qu’il pense connaître.

Notre avis

La vérité sur les Galags éclate dans ce 2ème tome de Innermost. Après une nouvelle attaque de ces monstres, Eris ne peut plus se taire et dénonce leur existence mais cela est-il une bonne idée. Les expériences du gouvernement au dépit de la sécurité de la population sont certes à condamner mais les révéler de but en blanc à la population comme elle l’a fait, risque de provoquer un vent de panique. Eris a-t-elle conscience de ce que sa déclaration va produire? Elle n’est sûrement pas au courant de toute la vérité et ses actions n’amèneront-elles pas plus de chaos? Elle se retrouve obligée de quitter son foyer pour fuir dans la Grey Zone sous un faux nom. Elle ne semble pas du tout avoir pensé aux conséquences de ses actions et à ce que cela allait entraîner dans sa vie et celles de ses amis. Elle représente très bien la jeune fille de bonne famille qui ne réfléchit pas avant d’agir car papa sera toujours derrière elle pour payer et réparer les pots cassés. De ce fait ce personnage n’est pas très attachant de prime à bord. Cependant, très vite voire trop vite, elle prendra ses responsabilités et rentrera dans l’équipe de défenses contre les Galags. Ce retournement de situation arrive beaucoup trop vite et il ne semble pas naturel du tout. Ne serait ce pas là simplement une bonne planque pour être à l’abris? On s’attend à ce qu’elle pleurniche au moindre effort qu’elle rencontrera. A voir dans la suite des tomes.

Devil a également ce côté un peu girouette. Il veut se battre seul contre les Galags et refuse la proposition de Raven de rejoindre l’équipe de défense. Il nous est alors présenté comme un loup solitaire qui n’a besoin de rien ni de personne. Cependant, Eris vient lui demander, à son tour, de rejoindre l’unité de défense et ses yeux larmoyants auront rapidement raison de la “bête féroce”. On dit souvent que l’amour fait changer un homme mais là c’est un peu trop rapide, nous présentant Devil comme une tueur sauvage qui devient subitement fleur bleue. Le changement de personnalité des héros est trop rapide, ce qui leur fait perdre en crédibilité.

Devil reste un personnage très mystérieux. Nous verrons un fragment de son passé avec notamment son véritable nom qui serait Noah mais la question de sa force et de sa détermination à vaincre les Galags restent encore en suspens. D’où vient la puissance de son bras, son épée en Tessératron et sa soif de vengeance?

Les dessins sont parfois un peu brouillon et on ne visualise pas toujours ce qu’il se passe dans la scène, comme quand le “rang X” attaque le vaisseau du gouvernement. Certaines scènes sont très chargées avec beaucoup de parties très sombres que ce soit pour les objets ou les Galags, le tout agrémenté de lignes de vitesses et d’onomatopées surdimensionnées. Il y a parfois beaucoup trop d’informations dans une seule case ce qui donne un rendu très lourd à lire.

Notre critique du tome 2 de Innermost

En conclusion, une nouvelle guerre contre les Galags se prépare dans ce 2ème tome de Innermost.

Scénario50%
Dessin50%
Édition90%
Originalité60%
Mise en scène40%
Intérêt sur la durée50%
On a aimé
  • Mystère sur Devil
On a moins aimé
  • Dessins trop chargés
  • Personnalité trop variable des héros
55%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.