Connect with us

Critique

Notre critique du tome 2 des Enfants de Gorre

Published

on

Dessinateur : Navigavi
Scénariste : Ferrieu Sylvain
Éditeur : Mahô Editions
Collection : Light Novel
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 508 pages
Sortie : 26 juin 2020
Prix : 19,90€
Statut de la série : En cours de publication

« Après leur tragique mésaventure avec le Carillonneur, les trois frères Fenrys se retrouvent emprisonnés en Irlande. Une île où il ne fait pas bon vivre quand on est de Gorre ! Alors que les mois passent, Wilfrid s’inquiète : que deviennent les portes de Thorgelsen sans leurs gardiens ? Quant à Gunnolf, c’est le destin de Danna, l’héritière des îles de Mann, qui préoccupe ses pensées. Fanegan, de son côté, s’interroge sur ses mystérieux dons. Pourraient-ils se révéler utile dans leur quête pour regagner leur foyer ? ».

Les frères Fenrys se sont retrouvés emprisonnés en Irlande, avec Broadas, leur maître d’arme et ami. Chacun a ses propres préoccupations, mais tous cherchent comment s’évader de cette prison dans laquelle ils végètent depuis trop longtemps à leur goût. Alors qu’ils se lancent dans une tentative qui était proche de réussir, les trois frères et leur maître d’arme se retrouvent en mauvaise posture. Fanegan, persuadé que ses dons peuvent les aider, leur ouvre une voie dans l’Autre Monde. Marchant dans une sorte de forêt labyrinthique, ils en ressortent sur l’île de Mann et sont accueillis par Lyra, qui a senti leur arrivée, et Danna, la dame des pensées de Gunnolf. Les trois frères étaient considérés comme morts car ils ont disparu pendant 2 longues années. En fait, le temps ne s’écoule pas de la même manière dans l’Autre Monde, et ils ont erré dans le labyrinthe pendant que leur monde d’origine vivait quelques bouleversements. Wilfried, qui a besoin de l’aide des mannois pour rentrer chez lui, ronge son frein devant les manigances de Majel, reine de Mann et mère de Danna et de Lyra, qui n’hésite pas à faire miroiter des mariages en échange d’un peu de nettoyage parmi ses les personnes qui la gêne. Malgré une certaine urgence à rentrer sur le domaine de Thorgelsen, Gunnolf et Fanegan vont donc prendre le temps de se lier aux femmes de leurs cœurs, mais surtout, Fanegan va développer une partie de ses dons et devenir druide. Mais lorsque le navire qui les ramène chez eux approche des côtes, les trois frères voient leur pays envahit par des hommes peu amènes. La nouvelle de leur mort, ainsi que la disparition de leur père, a donné quelques idées expansionnistes parmi leurs voisins…

Ce deuxième volume s’ouvre sur un prologue qui nous conte l’attaque des Irlandais sur le pays de Gorre et le nord de la Bretagne et comment Folkhart Fenrys a été d’une aide précieuse pour le roi Urien, qui lui a fait don des terres de Gorre en remerciement, mais surtout pour empêcher toute autre invasion par ce côté. On retrouve également un intermède avec des personnages issus des légendes arthuriennes, comme le roi Lot d’Orcanie, Merlin, la reine Morgane, Arthur, son frère Ké et Excalibur. Il y est également question de l’arrivée du christianisme, avec son dieu unique et le fameux Saint Patrick, et du recul de la religion des druides.

Le scénario nous emmène par monts et par vaux dans les aventures chevaleresques des trois frères Fenrys. Traversées en bateaux, pérégrinations dans la forêt labyrinthique de l’Autre Monde ou dans les aires grâce aux dons de Fanegan, nous sommes emportés avec eux dans leur tentative de rentrer dans leur domaine, à Thorgelsen. Le caractère des personnages principaux s’affirment et on sent que les trois frères tentent de se libérer du poids de l’héritage paternel. L’écriture reste fluide et agréable à lire. Le texte est bien écrit, fort épique, avec un vocabulaire abondant et varié. Il y a juste quelques coquilles qui se baladent dans le texte. Les dessins réalisés par Navigavi apportent une dimension supplémentaire à cette œuvre déjà fort riche en péripéties et réflexions. Gunnolf, deuxième fils Fenrys, est mis à l’honneur sur la couverture de ce deuxième roman.

Les enfants de Gorre
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Cette suite était fort attendue et elle nous comble ! Le style narratif de Sylvain Ferrieu nous fait voyager dans l’univers arthurien avec une facilité déconcertante. On est plongé dans ces récits épiques et il est très difficile de poser le roman, une fois celui-ci commencé. On attend avec impatience la suite des aventures des frères Fenrys. Bonne lecture !

Scénario90
Dessin85
Édition80
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nine + one =