Connect with us

Critique

Notre critique du tome 2 de Mes voisins les esprits

Published

on

Dessinateur : Shirotori Ushio
Scénariste : Shirotori Ushio
Éditeur : Doki Doki
Collection : Seinen
Genre : Fantastique, Tranche-de-vie
Public : + 10 ans 
Contenu : 204 pages
Sortie : 11 septembre 2019
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

“Afin de retrouver les “notes sur le Royaume des morts” qui lui permettront d’en savoir plus sur la disparition de sa mère, Yachiho Takahara, jeune lycéenne, emménage dans une vieille maison abandonnée où se passent des choses très étranges. Elle va notamment y faire la rencontre de Moro, un mystérieux esprit qui lui demande de l’aider dans son “travail”… “

Yachiho poursuit son quotidien entre ses cours et les esprits, dont Moro, qui transitent par sa nouvelle demeure, qui est en fait un pont entre le monde des morts et celui des vivants. L’arrivée de Kamô dans son école en tant que professeur va assombrir un peu l’histoire, car ce dernier est assez ambigu et cache bien ses intentions par rapports aux esprits, pour qui il n’a d’ailleurs aucune considération. Mais cela n’empêche pas notre jeune héroïne de venir en aide aux différents esprits qui croisent sa route à passer vers l’au-delà. Ainsi, elle va rencontrer le Murakuno, un esprit du vent, le Mikunari no Kami, un esprit de l’eau ainsi que le Yobiko, qui est un esprit du son.

Au fil des pages et des nouvelles rencontres faites par Yachiho, on découvre de nouvelles informations sur le monde des yôkai, mais également sur la disparition de Tachibana et de la mère de la jeune fille. On rencontre également son père, qui ne fait que passer et qui repart aussi soudainement qu’il est arrivé. On devine également que Kamô et Moro se sont déjà rencontrés et que leur relation n’est pas au mieux, même si on en ignore encore la raison. D’ailleurs, des deux personnages, on ne sait qui croire, tant ils se soupçonnent l’un l’autre et sèment le trouble dans la tête de Yachiho et de la nôtre.

Le style narratif est très classique, avec de petites histoire qui s’enchainent les unes à la suite des autres, mais il brille surtout par son approche des yôkai, de la nature et de la mort, ainsi que par l’ambiance dégagée par ces pages. Le trait est fin, avec pas mal de mouvements et de dynamisme. Le charadesign des esprits est tout simplement magnifique, avec pas mal de détails et une lueur de vie dans leurs regards. Même les arrière-plans bénéficient de toute l’attention de la mangaka et sont assez bien remplis. Entre les différents chapitres, on trouve un petit bestiaire illustré traitant du yôkai rencontré dans le chapitre précédent. En bonus, nous avons également droit à quelques pages mettant en scène un Moro assez gourmant et grand amateur de biscuits.

Mes voisins les esprits
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici un deuxième tome sans trop de surprises, mais qui nous donne un vent de fraîcheur, grâce à ses dessins mais également à sa façon d’aborder les récits folkloriques et à la mise en avant des yôkai. Bonne lecture !

Scénario85
Dessin85
Édition85
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty four ÷ = eight