S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Robico
Scénariste : Robico
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo
Genre : Romance, Tranche-de-vie
Public : + 12 ans
Contenu : 168 pages
Sortie : 24 juin 2020
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Nozomi, jeune adolescente, est amoureuse depuis longtemps d’Azuma, un camarade de lycée. Prenant son courage à deux mains, la jeune fille lui déclare sa flamme. Depuis, les deux jeunes gens se retrouvent régulièrement à la gare ainsi qu’au lycée pour discuter en tête à tête. Ils se font régulièrement chahuter par leurs camarades, assez loin de la vérité, car les deux jeunes gens ne sont pas vraiment en couple. Nozomi ne se laisse pas décourager et tente, à sa façon, de faire comprendre ses sentiments à Azuma, qui n’a pas l’air de voir les signaux envoyés.

Notre critique

Nozomi est amoureuse depuis longtemps d’Azuma. La jeune fille est plutôt mignonne et ne laisse pas indifférente ses camarades. Dans le tome précédent, elle a avoué ses sentiments au jeune homme qui faite battre son cœur, mais ce dernier n’y a pas vraiment répondu. Mais depuis cette déclaration, Nozomi et Asuma se retrouvent souvent pour discuter sur le chemin du retour, et récemment, au lycée. Ils se retrouvent sur un banc et dînent ensembles tous les midis devant le regard de leurs camarades, qui n’hésitent pas à les déranger afin de connaître la nature exacte de leur relation. Des rumeurs à leurs propos circulent, mais en réalité, les deux jeunes gens discutent de tout et de rien. En fait, c’est plutôt Azuma qui énonce ses diverses théories, pendant que Nozomi écoute religieusement le jeune homme. De discussions en discussions, nos deux jeunes gens tissent une relation de plus en plus profonde, mais Azuma étant peu démonstratif et maladroit, il souffle involontairement le chaud et le froid dans le cœur de Nozomi.

Azuma est une personne assez difficile à cerner : peu enclin à aller vers les autres, même si il s’entend assez bien avec ses camarades de classe, il est assez timide et maladroit avec les filles. De plus, il dit franchement ce qu’il pense, même si ce n’est pas agréable, ce qui a tendance à le rendre assez impopulaire auprès de le gente féminine de son lycée. Pourtant, il apprécie les instants passés avec Nozomi, à discuter de bento par exemple ou de leurs camarades de classe. Il a ses propres théories sur l’amour et les rendez-vous amoureux, où il laisse peu de place à la spontanéité et au romantisme, ce qui lui vaut d’être charriée par les filles.

Autour d’eux, nous avons toutes une séries de personnages : Tamaki, le beau gosse populaire qui trouve sa vie « tiède »; Hamarin, la copine un peu possessive de Nozomi; ainsi que les différents camarades de classe des héros, dont la perception de l’amour est différente en fonction qu’ils sont des garçons ou des filles. De quoi mettre de l’ambiance auprès de nos deux jeunes tourtereaux.

Dans ce tome, on ressent plus la différence entre les filles et les garçons concernant leur vison de l’amour et des relations. Les garçons viennent de Mars et les filles de Vénus, c’est bien connu. Et c’est le ressenti que l’on a en lisant cette série, qui met en valeur les sentiments des unes et des autres. Certains sujets sont traités de façon stéréotypée, mais cela ne gêne aucunement la lecture ni la compréhension, et cela amène même un peu d’humour et de légèreté à cette série pleine de tendresse. Le trait est fin et régulier, avec peu de décors. Pour un shojo, on n’est pas noyé par des bulles et des étoiles, celles-ci sont discrètes et ne surchargent pas le dessin. Sur la jaquette, Nozomi, un cadeau en main, scrute Azuma, plongé dans sa lecture. Et de l’autre côté, la même scène vue de dos. Le tout dans des tons pastels.

Notre critique du tome 2 de Nos Précieuses confidences

En bref, un shojo qui aborde avec humour et tendresse les relations entre les filles et les garçons et où le maître-mot est "communication", car les deux héros discutent ensembles souvent et se confient doucement l'un à l'autre. Une belle lecture pour tous!

Scénario90%
Dessin80%
Édition80%
Originalité80%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Des personnages tendres et attachants
  • Aborde l'amour vu par les deux sexes
On a moins aimé
  • Assez cliché par moment
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.