Connect with us

Critique

Notre critique du tome 2 de Nosferatu

Saya

Published

on

Dessinateur : Shinjirô
Scénariste : Shinjirô
Éditeur : Soleil
Collection : Seinen
Genre : Suspense, Fantastique
Public : + 14 ans 
Contenu : 208 pages
Sortie : 13 janvier 2021
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 4 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

Cherchant à comprendre les mystères qui entourent les nosferatus, la petite bande se dirige vers le « pays des Nosferatus », mais croisent des missionnaires du clergé en chemin. Ces derniers, bien organisés, donnent du fil à retordre à Laura, finalement secourue par une autre Nosferatu. À travers ses rencontres avec l’autoproclamé roi Nicolaï, mais aussi Elein, qui a des informations sur son passé, et Tom Archie, le sage de l’Est, Laura découvre petit à petit le sens de son existence…

Notre critique

Laura est en route, accompagnée de Moroi et Elisa, afin de retrouver Nicolaï, ainsi que le petit frère d’Elisa, enlevé par ce dernier. Sur sa route, Laura va croiser Georges, qui veut sa tête, mais également Elein, qui semble bien la connaître. Cette dernière va la sauver alors qu’elle est en mauvaise posture. Quand enfin, Laura arrive au château de Nicolaï, elle se fait battre pas ce dernier, et fini plus morte que vive. Une fois de plus, elle aura la vie sauve grâce à Moroi, qui semble être prêt à mourir pour elle. Pendant ce temps, Le sage de l’Est, Tom Archie, va attaquer le château de Nicolaï et l’affronter…

Laura continue sa quête afin d’en apprendre plus sur son existence. Elle retrouve Elein, dont elle a oublié l’existence, qui en connaît beaucoup sur ce passé qu’elle a oublié. Elein, qui est l’épouse de Nicolaï, aide Laura en douce, mais ne veut pas faire de l’ombre aux projets de son mari. On découvre que Moroi est tenace et qu’il se refuse à laisser tomber Laura. Il se bat contre Georges, même si ce dernier est plus fort que lui, mais il n’abandonne pas. Il sait que Laura ne pourra pas toujours les sauver et c’est pour cela qu’il essaye de faire comprendre à Elisa qu’elle doit s’entraîner à se battre. Cette dernière est envahie par la tristesse : son père a été assassiné et son frère, Gabriel, a été enlevé par Nicolaï. Il y a peu de chance pour que le bébé soit encore en vie et Elisa veut se venger. C’est pour cette raison qu’elle accompagne Laura et Moroi.

Dans ce tome, en même temps que Laura, on en apprend plus sur les Nosferatu. On les voit sous leurs vrais visages et tous ne sont pas des monstres assoiffés de sang et de violence. Elein en est un bon exemple. Ce tome fait également la part belle aux scènes de combats, que ce soit entre Laura et Nicolaï, Moroi et Georges, ou encore Tom Archie et Nicolaï. Ces scènes sont assez brèves et parfois trop sombres à cause des lignes de mouvement, ce qui donne un effet brouillon. Le design est donc fort sombre, comme son scénario à cheval sur la dark fantasy et le thriller médiéval. Ce manga s’ouvre sur trois pages couleurs. Sur la jaquette, d’une grande beauté grâce au trait de Shinjiro et à un choix de couleur particulier, on croise Laura et Elein.

Notre critique du tome 2 de Nosferatu
Conclusion

En bref, ce tome révèle beaucoup d'information sur les Nosferatu, leur nature et leurs capacités. Avec un scénario sombre et dynamique, et un brin mystérieux, on n'a pas le temps de s'ennuyer. Vivement la suite!

Scénario
85
Dessin
80
Édition
90
Originalité
85
Mise en scène
85
Intérêt sur la durée
85
On a aimé :
Sombre et mystérieux 
Un nouveau souffle sur le mythe du vampire
Des personnages charismatiques
On a moins aimé :
Un dessin assez sombre
85

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six × one =