Notre critique du tome 2 de Rascal Does Not Dream of Little Devil Kohai

Dessinateur : Asakusa Tsukumo
Scénariste : Kamoshida Hajime
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Seinen
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 29 janvier 2021
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 2 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

Sakuta est de nouveau impliqué dans les effets d’un syndrome de la puberté. Cette fois-ci, le syndrome semble être provoqué par la jeune Tomoe. Le même jour se répète inlassablement. Sakuta va tenter de faire reprendre au temps son cours et pour cela, il accepte de se faire passer pour le petit ami de Tomoe, alors qu’il aime la jolie Mai et que celle-ci a accepté de sortir avec lui.

Notre critique

Après avoir aidé Mai, voici que Sakuta se retrouve encore une fois pris dans les effets d’un syndrome de la puberté. Ici, il revit le même jour tous les jours. Après quelques recherches, il a trouvé l’origine du problème : Tomoe, une élève de seconde. Cette dernière est amie avec Rena, qui est amoureuse de Maesawa. Mais ce dernier préfère Tomoe. Donc, pour éviter de perdre son amitié avec sa camarade, la jeune fille a créé à son insu une boucle temporel. Ainsi, elle évite la déclaration d’amour de Maesawa. Sakuta va donc se faire passer pour le petit ami de Tomoe afin que le temps reprenne sa marche, avec l’accord de Mai, mise dans la confidence. Petit à petit, à force de rencontres, le jeune homme prend conscience du charme de Tomoe…

Avec ce second volume, on se rend compte de la profondeur du mal-être de Tomoe, une jeune lycéenne en proie aux contraintes imposées par sa relation avec les autres camarades de sa classe. Elle est atteinte du syndrome de la puberté, qui est un phénomène surnaturel que beaucoup considère comme une légende urbaine. Et ici, Tomoe a créé une boucle temporelle qui lui évite, d’une certaine façon, d’être confrontée à Maesawa et de perdre Rena. Et pour bien faire comprendre au jeune homme qu’elle n’a pas de sentiments pour lui, elle propose à Sakuta de devenir son faux petit ami. Ce dernier, que la boucle temporelle ne semble pas toucher, accepte avec l’accord de Mai, celle qu’il aime. On peut donc suivre les rendez-vous du faux couple. Peu à peu, Sakuta se rapproche de Tomoe et cette dernière apprécie vraiment beaucoup sa gentillesse.

Grâce à cette petite série, on découvre les affres de l’adolescence, la pression que ceux-ci ressentent dans leurs relations avec les autres, ainsi que le poids du regard de leurs camarades sur eux. L’auteur n’a pas son pareil pour nous transmettre leurs souffrances et on suit avec intérêt leurs aventures. Ce scénario est servi par un trait fin et régulier. Il y a peu de décor et quand il y en a, ils sont assez simplistes. Tomoe fait la jaquette de ce deuxième et dernier tome, entourée de couleurs flamboyantes.

Notre critique du tome 2 de Rascal Does Not Dream of Little Devil Kohai
Conclusion

Du fantastique, des adolescents en souffrance, de l’amour et de l’amitié, voici les ingrédients de ce deuxième arc de Rascal Does Not Dream of…. On vibre avec ces jeunes héros, victimes du syndrome de la puberté. Bonne lecture !

Scénario
90
Dessin
80
Édition
90
Originalité
90
Mise en scène
90
Intérêt sur la durée
95
On a aimé :
Les sujets abordés
La psychologie des personnages
On a moins aimé :
Un peu court quand même
90