S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Hoshi Renji
Scénariste : Inoryuu Hajime
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Tranche-de-vie, Sport
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 26 août 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 5 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Eiichirô a repris les entraînements de natation et est bien décidé à participer à la coupe Nan’ô. Cette compétition inter-lycées est très réputée, mais son club y est bon dernier depuis de nombreuses années. En compagnie de ses camarades Kôyô, Ruka et Haru, Eiichirô se prépare pour le relais 4×100 mètres nage libre mixte. Face à eux, il y a les deux champions inter-collèges de l’an dernier, Kameyoshi et Shizusawa. Seront-ils à la hauteur face à ces deux grands nageurs?

Notre critique

C’est avec entrain qu’Eiichirô et ses camarades s’entraînent au mieux pour se préparer à affronter les autres lycées à la coupe Nan’ô. En plus de reprendre la compétition, ce qui est déjà assez stressant pour le jeune homme, il découvre que leur lycée est bon dernier à cette compétition depuis des lustres. Et si on ajoute deux champions face à eux, on a devant nous une équipe qui a une certaine pression sur les épaules. Mais cela ne va pas arrêter ces jeunes nageurs, prêts à mettre le paquet pour gagner. Dans ce tome, on vit intensément la première compétition de ces quatre nageurs, les coulisses, ainsi que l’ambiance dans les gradins. On découvre également un autre aspect de la compétition sportive en général, celui des entraîneurs qui cherchent de futurs nageurs prometteurs, que l’on peut appeler des chercheurs de talent. On ne peut pas être et avoir été, et Eichiirô va le découvrir par le camouflet donné par Coach Samon, entraîneur très réputé, qui lui préfère son ami Kôyô. Et puis surtout, on rencontre d’autres nageurs, comme Kippei Kameyoshi et Misaki Shizusawa, qui ont un bel avenir devant eux et qui seront amenés à affronter Eiichirô, Kôyô et la dynamique Ruka dans d’autres compétitions ; car comme annoncé, Haru ne compte pas s’investir plus dans la natation. De plus, une légère pointe de romance semble conclure ce tome, Haru et Kôyô ayant gagné une journée dans un parc d’attraction, semblent apprécier ce rendez-vous inattendu.

Le scénario est très rythmé, il suit le fil de la compétition de natation, et nous offre un aperçu de plusieurs aspects de celle-ci. Eiichirô revient vite sur le devant de la scène, même si son temps n’est pas le meilleur, ce qui est agréable, car ici, on n’a pas un héros qui se dépasse dès le départ. Le dessin est régulier, aux traits fins et assez classique. Peu de décors, mais les jeux d’eau sont assez réussis. Il y a pas mal de lignes de mouvements, mais elles ne surchargent pas le dessin, et les onomatopées ne sont pas toujours traduites, mais on en n’a pas besoin pour en comprendre la signification. Des maillots aux découpes différentes offrent un peu de plaisir pour les yeux de chacun, qu’on soit fille ou garçon. Quatre pages bonus prolongent notre lecture avec Kameyoshi et Shizusawa, ainsi que leur équipe de natation. Ruka et Eiichirô font la jaquette et coté pile, des moments de la compétition sont mis en valeur.

Notre critique du tome 2 de Swimming Ace

En bref, une chouette série sportive, avec du rythme et de la compétition, qui met l'accent sur l'amitié et dont le héros n'est pas trop parfait. A suivre!

Scénario80%
Dessin80%
Édition85%
Originalité80%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Un héros qui n'évolue pas trop vite
  • Le rythme de la compétition
On a moins aimé
  • Assez classique
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.