Connect with us

Critique

Notre critique du Tome 2 de Tezucomi

Published

on

Dessinateur : Collectif
Scénariste : Collectif
Editeur : Delcourt-Tonkam
Collection : Seinen
Genre : anthologie
Public : + 12 ans
Contenu : 400 pages
Sortie : 02 juin 2021
Prix : 19,99 euros
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

“Les œuvres d’Osamu Tezuka sont lues avec ferveur dans le monde entier depuis des décennies. Afin de rendre hommage à cet immense mangaka, des auteurs et illustrateurs du monde entier choisissent leur œuvre préférée du maître et nous la font redécouvrir depuis leur propre point de vue, mélangeant habilement leur sensibilité à celle du Dieu du manga.”

Deuxième volume de ce vaste hommage à Osamu Tezuka.

Dans ce volume, 9 histoires remettent au goût du jour certains récits du maître :

  • Les métamorphiques dans la ville, inspiré de Vampires. Dans une ville du Japon contemporain, une jeune mangaka fait une rencontre improbable et avoir accès à une réalité qu’elle ne soupçonnait même pas. Le récit est mis en image par un studio japonais : Bokutengou.

  • Le nouveau Nanairo Inko (Nanairo Inko). Auteur : Atsuko Ishida. Un acteur de génie est capable de doubler n’importe quel rôle. Deux histoires courtes sont proposées dans cette anthologie. Chaque pièce fait référence à une autre œuvre du maître : Black Jack et Phénix, l’oiseau de feu.

  • Black Jack dans un autre monde (Black Jack). Transporté dans le monde des contes traditionnels japonais, Black Jack cherche le moyen de survivre. Cette histoire prend le héros à contre-pied. Cette adaptation originale est proposée par Yoshihisa Tokimaru.

  • Le nouveau Prince Saphir. (Princesse Saphir). Dans cette version de l’histoire. La princesse ne vient au château que pour ses classes d’arme et toujours travestie en homme. Seuls quelques personnes savent qui elle est vraiment. Malheureusement, ministre mal intentionné se doute de quelque chose et veut mettre en avant la supercherie.

  • Le maudit (Métropolis). Mathieu Bablet, un auteur français, transpose l’histoire dans un cadre futuriste urbain en y apposant sa touche personnelle.

  • La chanson de Mina (Le chant d’Apollon). Centré sur le chapitre de la reine Sygma, l’histoire met en avant la lutte entre les humains et les artificiels.

  • Le lapin de la Lune (La vie de Bouddha). Un tandem d’auteurs français montre la dualité entre la vie sur la terre et la vie sur une colonie lunaire.

  • Songoku – Le chat (La légende de Songoku). Ce chapitre bourré d’humour est centré sur l’épreuve de la montage. Il se clôt sur une morale intéressante.

  • Catalante (Unico) met en avant le personnage de Unico, très proche de son original dans une histoire touchante sur le courage, la ténacité et l’amitié.

Chaque histoire est mise en scène et illustrée de manière très personnelle par chaque studio ou chaque auteur. Elles sont toutes très différentes, tant au niveau du style de dessin que de la mise en scène.

C’est une excellente occasion, au-delà de la redécouverte des œuvres de Tezuka, de découvrir de travail de ces talentueux auteurs.

Tezucomi
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Un hommage particulièrement émouvant pour toutes les générations bercées (trop près des cases) par Tezuka !

Scénario80
Dessin80
Édition80
Originalité80
Mise en scène80
Intérêt sur la durée80
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fifteen ÷ fifteen =