Connect with us

Critique

Notre critique du tome 2 de Tokyo Mew Mew

Published

on

Dessinateur : Ikumi Mia
Scénariste : Yoshida Reiko
Éditeur : Nobi Nobi !
Collection : Shojo
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 10 ans
Contenu : 320 pages
Sortie : 5 janvier 2022
Prix : 9,90€
Statut de la série : Terminée en 4 volumes

” Après avoir retrouvé les autres personnes présentes lors de cet incident, les cinq justicières mew mew sont enfin réunies pour combattre les extraterrestres ! Elles ont désormais une mission : trouver du mew aqua, cette eau prodigieuse aux pouvoirs extraordinaires… Mais l’alien Quiche et sa bande ne cessent de leur mettre des bâtons dans les roues ! Pendant ce temps, Ichigo craint qu’Aoyama découvre sa véritable identité… “

Ichigo et ses nouvelles amies, qui forment avec elle les Tokyo Mew Mew, ont fort à faire pour sauver la planète. Quiche et sa bande veulent absolument récupérer la Terre et pour se faire, ils n’hésitent pas à tenter de débarrasser celle-ci de ses habitants en la polluant encore plus. Les Tokyo Mew Mew se lancent à la recherche du Mew Aqua, une eau très pure aux pouvoirs très puissants. En plus de Quiche, qui la fait tourner en bourrique, Ichigo est très inquiète au sujet de sa relation avec Aoyama. Son travail de super héroïne ne lui laisse que peu de temps pour être avec l’élu de son cœur et celui-ci est à deux doigts de découvrir son secret… alors qu’Ichigo se transforme en chat !

Ce tome aborde les thèmes de la pollution, de l’amitié et de l’amour avec un certain style, qui peut paraître vieillot pour certains, puisque la série a déjà 20 ans. Les Tokyo Mew Mew gagnent en puissance et renforcent leurs liens grâce aux combats auxquels elles doivent faire face. Quiche, Tart et leurs acolytes veulent reprendre possession de la Terre qui appartenait à leurs ancêtres et ne reculent devant rien pour y arriver. Ils mettent leur nouveau plan à exécution, le “Tokyo Gondwana Renaissance”. Pour les en empêcher, les Tokyo Mew Mew doivent absolument trouver du Mew Aqua, qui leur permettra de renforcer leurs pouvoirs liés aux gènes qu’elles ont reçus. En parallèle de leur travail de justicières, nos héroïnes mènent leur vie de collégienne. Ainsi, Ichigo, qui est en adoration devant Aoyama tente, tant bien que mal, de passer du temps avec lui. Mais ses obligations de justicière et ses gènes de chat d’Iriomote ne lui facilitent pas la tâche. Surtout que la jeune fille doit garder secret ses activités de Mew Mew. Elle peut compter sur le soutient et l’aide de ses amis dans cette vie mouvementée.

Cette série mélange avec brio magical girls, amitié, écologie et amour, et cela avec un humour bien distillé. On voit la pauvre Ichigo avoir des sueurs froides quand Aoyama risque de découvrir son secret, et quand elle se transforme en chat, cela crée des situations plutôt comiques. Les Tokyo Mew Mew ont des attaques avec des noms à rallonge alors que leurs affrontements sont assez simplistes et forts courts, mais cela ne gêne en rien le plaisir de lecture que l’on ressent avec ce manga. Le charadesign est hyper classique, avec des héroïnes entourées de bulles et de cœurs. Les cinq justicières au grand complet font la jaquette de ce deuxième volume double.

Tokyo Mew Mew
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici un volume qui nous fait découvrir les projets des grands méchants ainsi que leurs raisons. Même s'ils en veulent à l'humanité de détruire la Terre, ils font pareil pour la récupérer... Malgré cet illogisme, on adore suivre les aventures hautes en couleur de ces jeunes magical girls. Cette série prône l'amitié et la protection de l'environnement et on y adhère à 100%. Les Tokyo Mew Mew vont châtier tous ceux qui s'en prennent à la Terre !

Scénario80
Dessin80
Édition85
Originalité80
Mise en scène80
Intérêt sur la durée85
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha × six = thirty