Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Harmony

Saya

Published

on

Dessinateur : MINATO Fumi
Scénariste : TOH Enjoe
Éditeur : Pika Édition
Collection : Seinen
Genre : Suspense, Science-fiction
Public : + 14 ans 
Contenu : 176 pages
Sortie : 9 décembre 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 4 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Tuan poursuit son enquête et se rend à Bagdad. Là, elle interroge une collaboratrice de son père, le docteur Etain, également membre du “groupe d’étude comportementale de la nouvelle humanité”. Ayant plus de questions que de réponses, Tuan veut en apprendre plus sur les travaux de son père concernant la volonté humaine et part à sa recherche hors de la zone de contrôle de l’Adménistration…

Notre critique

Plus Tuan avance dans son enquête et plus cette dernière a des questions. Après avoir rencontre le docteur Etain, elle décide de partir à la recherche de son père, disparu. Pour ce faire, elle doit entrer sur une zone non conventionnée par l’Adménistration. Elle découvre une vie non contrôlée par l’Adménistration, où l’air n’est pas filtré et est chargé d’odeurs et où personne ne surveille les calories qu’elle avale. Elle retrouve le professeur Nuada Kirie, mais leurs retrouvailles sont à l’image de leur relation, forts froides. Son père va lui expliquer ses recherches et leurs liens avec son amie Miach. Mais Tuan est surveillée, et même si elle bénéficie de l’immunité diplomatique, cette dernière n’a aucune valeur en dehors de la zone surveillée par l’Adménistration.

On découvre enfin le programme </harmony> : c’est un projet de manipulation volontaire de la conscience d’autrui. Miach a été choisie car elle représentait le meilleur cobaye possible, car cette jeune fille est une grande névrosée. Le but de ce programme est de contrôler le cerveau de l’être humain avec un système de récompenses, afin d’éviter un nouveau chaos. Chaque être humain a une puce qui a été implantée dans le cerveau à la naissance, grâce à la nanotechnologie. Grâce à elle, on peut faire réagir le cerveau dans un sens ou un autre. Mais ce programme a de graves effets secondaires, dont Miach a fait les frais : le sujet a une totale perte de la volonté, il n’a plus de conscience, plus d’égo. Il devient alors un cadavre ambulant…

Ce troisième tome est rempli de révélations, toutes plus glaçantes les unes que les autres, car ici, il est question du contrôle de la volonté humaine, ainsi que des terribles effets secondaires de ce programme. Et tous les habitants sont concernés, puisque tous ont une nanopuce dans le cerveau, avec n programme prêt à être lancé. L’histoire est rythmée, dynamique, chargée en informations sur la nanotechnologie ainsi que sur le cerveau et son fonctionnement. Au niveau présentation, on a toujours les souvenirs de Tuan introduits comme des fichiers informatiques, et on passe du passé au présent sans aucun souci. La finesse du trait et sa régularité nous sont agréables au regard. La couverture est dans les tons que les deux précédentes : sur un fond blanc, Miach semble fort mal.

Notre critique du tome 3 de Harmony
Conclusion

Ce troisième tome est des plus révélateurs! On sait enfin ce que cache le programme , ses effets secondaires et ses retombées sur la population. On sent qu'une catastrophe mondiale se prépare et que tout repose sur les épaules de la jeune Tuan, au caractère bien trempé. On adore ce récit d'anticipation du grand maitre Project Itoh! Vivement le dernier tome!!

Scénario
95
Dessin
90
Edition
90
Originalité
90
Mise en scène
90
Intérêt sur la durée
95
On a aimé :
Très bien documenté
Un scénario rythmé
La qualité du dessin
On a moins aimé :
Trop court
95

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.