Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Assistant Assassin

Saya

Published

on

Dessinateur : Hiromasa Okujima
Scénariste : Hiromasa Okujima
Éditeur : Omaké Manga
Collection : Shonen
Genre : Action, Suspens
Public : + 12 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 14 janvier 2021
Prix : 7,90€
Statut de la série : Terminée en 6 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

Shinichi continue de cumuler son travail d’assistant mangaka auprès du célèbre Jimbabue, ainsi que ses missions pour le NAS et la réalisation de son propre manga. Mouton Rouge a une mission, qui bien que banale au début, va lui poser un véritable problème de conscience : il doit éliminer un fan de Tokyo Kid, le manga sur lequel il est assistant… Sera-t-il capable de tuer un fan ?

Notre critique

Notre héros assistant mangaka et assassin a un véritable dilemme : faut-il tuer un fan, même si ce dernier a commis plusieurs meurtres ? La prochaine mission de Mouton Rouge est de tuer Kimiya Matayoshi, chauffeur de taxi et tueur en série. Kimiya n’a pas l’intention de se laisser tuer sagement et une rude bagarre commence entre l’assassin et sa proie. Dans l’action, Kimiya avoue ne pas vouloir mourir tant qu’il n’aura pas lu le prochain chapitre de Tokyo Kid. Hésitant, Mouton Rouge laisse une semaine à sa victime avant de mourir. Traqué, Kimiya n’a pas fini de faire parler de lui : il veut, quoi qu’il arrive, lire la suite de son manga préféré.

Dans ce tome, on retrouve un Shinichi en proie au doute : peut-il tuer un fan ? D’un autre côté ce dernier est un meurtrier, peut-on le laisser lire cet œuvre magnifique ? Et voilà que Jimbabue aimerait s’inspirer de ce tueur en série pour alimenter le scénario de Tokyo Kid, et cela ne plait pas à Shinichi. Encore novice, Shinichi ne connaît pas encore toutes les ficelles pour la création d’un scénario à succès, contrairement à son maître, qui profite de tout pour faire rebondir son histoire. Shinichi, lui, semble bloqué sur ses histoires de caca, qui font de lui la risée de la profession. Il se fait souvent hurler dessus par le maître et on sent que ce dernier essaye vraiment de faire passer ses conseils dans la tête de son assistant. Et cela même si sa façon de s’exprimer est très désagréable et que ses remarques sont blessantes pour son interlocuteur. Jimbabue écrase tout le monde par sa supériorité et son charisme et tous ses assistants obéissent à la moindre remarque. Il ne tolère pas qu’on le contredit et seul Shinichi ose parfois lui dire ce qu’il pense, comme ici, concernant le personnage du tueur en série inspiré par Kimiya. Les échanges entre le maître et l’assistant nous donne l’occasion d’en apprendre plus sur le métier de mangaka, leur quotidien et leurs sources d’inspiration.

Le scénario est sombre, rythmé et très complet. Les personnages ont une psychologie bien développée et on ressent bien les doutes de Shinichi face à ce fan tueur en série. Le trait est fin et énergique. On découvre même quelques pages de l’œuvre de Jimbabue et de son équipe d’assistants, Tokyo Kid. Mouton Rouge et Kira, chacun arborant ses couleurs d’assassin, font la jaquette de ce tome.

Notre critique du tome 3 de Assistant Assassin
Conclusion

Entres un tueur en série, des hésitations et des mangas, notre héros n’a pas une minute à lui. Ce tome est dense et sombre, il ouvre au débat, et on adore ! Une pépite dans l’univers manga !

Scénario
85
Dessin
85
Édition
80
Originalité
85
Mise en scène
85
Intérêt sur la durée
90
On a aimé :
Un tueur en série effrayant
Scénario dynamique
L’envers du décor des mangaka
On a moins aimé :
Néant
85

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ eighty four = ninety four