Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Cautious Hero

Saya

Published

on

Dessinateurs : Koyuki, Toyota Saori
Scénariste : Tuchihi Light
Éditeur : Doki Doki
Collection : Shonen
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 3 février 2021
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Un héros surpuissant… mais bien trop prudent ! Auprès de la déesse de la guerre, Seiya s’initie à une technique exigeant une rapidité qui surpasse largement les aptitudes humaines : la suite de coups d’épée ! Toujours aussi prudent malgré sa force hors du commun, Seiya exige de regagner le domaine unifié des dieux pour y suivre un nouvel entraînement et mieux préparer ses compagnons aux combats à venir. C’est Adnela, la déesse de la guerre, qui est choisie pour devenir sa nouvelle instructrice. Y aurait-il un cœur à prendre derrière les airs sinistres de la jeune divinité ?

Notre critique

Seiya suit un entrainement avec la déesse de la Guerre, l’étrange Adnela. Cette dernière s’attache beaucoup au jeune homme et finit par lui faire une sorte de déclaration, accompagnée d’un gâteau fait de ses mains. Mais Seiya ne semble pas du tout intéressé et va jusqu’à repousser, sans l’ombre d’un remord, l’offre de la déesse de les accompagner dans leur quête pour sauver Geaburande. De leurs côté, Elh et Mush, les porteurs de Seiya, s’entrainent également afin de faire monter leurs compétences. Mush devient plus fort. Par contre, aucune capacité de la jeune Elh n’évolue d’un iota. Ristarte, de son côté, subit fortement la compagnie d’un héros trop prudent. C’est donc un groupe fort disparate qui fait route vers Geaburande. Mais avant, un petit détour par la Grotte du Dragon, va permettre à Seiya d’acquérir l’épée Exation. Elh, Mush, Ristarte et Seyia se retrouvent face à des hommes-dragons qui leur offrent une hospitalité particulière.

Seiya a tout du héros parfait : il est puissant, beau, intelligent et … hyper prudent ! Et c’est cet excès de prudence qui crée des situations cocasses, dont Ristarte est souvent la victime, et qui sauve également la vie du groupe qui entoure le jeune homme. En plus de l’humour, on assiste à des scènes d’action fluides et énergiques. Enfin, on ne peut que se sentir touché par Elh et le terrible destin qui lui est promis.

Le dessin est de qualité, avec un trait relativement fin, dynamique et régulier. On apprécie le charadesign de la reine mère dragon, Rivaye. Le scénario est classique dans sa construction et présenté comme un jeu de rôle, où on peut voir les compétences des personnages s’afficher, ainsi que l’évolution du héros. On y trouve de l’humour, mais aussi de sombres destins, ce qui donne une certaine profondeur à l’histoire. Le tome s’ouvre sur une page couleur et une histoire courte inédite de Light Tuchuhi est à découvrir sur le revers de la jaquette. Sur celle-ci, on peut croiser notre groupe d’aventuriers face à la terrible reine mère dragon, Rivaye.

Notre critique du tome 3 de Cautious Hero
Conclusion

En résumé, ce tome fait la part belle à l’humour et à l’action. On ne peut que compatir avec Ristarte, qui toute déesse qu’elle est, est la victime désignée des excès de prudence de son héros. Lecture hilarants en perspective !

Scénario
85
Dessin
85
Édition
90
Originalité
80
Mise en scène
80
Intérêt sur la durée
85
On a aimé :
L’humour
Un scénario bourré d’énergie
La qualité du trait
On a moins aimé :
Néant
85

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.