Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Cooking Karine

Published

on

Dessinateur : Nakae Mikayo
Scénariste : Nakae Mikayo
Éditeur : Nobi Nobi !
Collection : Shojo Kids
Genre : Gastronomie, Tranche-de-vie
Public : + 8 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 14 juillet 2021
Prix : 6,95€
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

« La finale du tournoi approche à grands pas. Avec Shin à ses côtés, Karine est sûre de pouvoir réaliser son rêve et se donne à fond pour remporter la manche suivante du tournoi ! Et même en apprenant qu’il n’est autre que le fils du grand chef Jean Frockenberg, sa confiance ne vacille pas ! Mais comment va-t-elle s’en sortir, lorsque celui-ci disparaît soudainement sans même la prévenir ? »

Grand moment d’émotion dans ce dernier tome ! Notre héroïne se rapproche de son but : remporter le tournoi afin d’ouvrir son propre restaurant. Mais cela ne se passera pas sans peine, car la voici opposée à Shitamachi Amuse, un quatuor originaire d’une rue commerçante populaire, amis d’enfance et très complices. Ces derniers font une cuisine simple mais à base de produits de qualité. Mais ce qui handicape Karine, c’est qu’ils sont 4 et que cela leur permet de cuisiner plus vite. Ces quatre cuisiniers sont de grands fans d’un autre cuisinier célèbre, Jean Frockenberg et ils rêvent de se mesurer à son fils, qui n’est autre que Shin. Trop contente de rencontrer ses nouveaux adversaires, Karine ne semble pas du tout impressionnée par la véritable identité de son ami. Mais ce dernier a également un projet à accomplir et il va devoir abandonner Karine à la veille de la finale. La jeune cuisinière pourrait-elle réaliser ce rêve qui lui tient tant à cœur ?

Dernière ligne droite pour notre duo de cuistots ! Karine a encore deux adversaires à battre, dont quatre garçons doués en cuisine et surtout très complices. Seule face à eux, la jeune fille va devoir cuisiner un repas de fête dans un temps imparti et cela va être très chaud ! Toujours pétillante et souriante, Karine se donne à fond dans ce tome. Elle n’est même pas impressionnée par Shin, qui est pourtant le fils d’un grand chef. Au contraire, elle est un soutien pour le jeune homme, qui a ses propres problèmes à régler. Pour une série assez courte, on a un grand travaille au niveau psychologique, avec une héroïne chaleureuse et pleine d’énergie, dont le rêve est de rendre heureux les gens qui goûtent à sa cuisine, et qui est un peu accroc aux réseaux sociaux. Karine va devoir se dépasser mais cela ne va pas l’empêcher de garder le sourire et d’être soutenue par son entourage.

Le scénario est rythmé, dynamique et se densifie avec la finale du tournoi qui approche. Karine, qui se retrouve devant un mystérieux adversaire, va devoir faire montre d’une grande imagination culinaire pour le vaincre. Lors des affrontements culinaires, on peut voir les avis et les commentaires sur les réseaux sociaux du public qui suit le tournoi. Cela nous donne l’impression de vivre ces matchs en temps réels. Le charadesign reste hyper classique, avec une héroïne aux grands yeux, des étoiles et des bulles autour des personnages, ainsi que très peu de décors. Entre les différents chapitres, l’auteure nous offre des informations sur le nom des personnages ou encore de petites recettes. Ce manga s’ouvre sur une présentation sommaire de quelques personnages et se referme sur quelques gags en 4 cases mettant en scène Karine et Shin.

Cooking Karine
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Même si le public visé par cette série est celui des jeunes lectrices, elle mérite vraiment qu’on s’y attarde. Elle aborde, à travers un tournoi culinaire, des sujets complexes et très actuels, comme celui des réseaux sociaux et des vidéos mises en ligne. L’héroïne est adorable, pétillante et toujours souriante. Elle n’abandonne pas ses rêves malgré les difficultés rencontrées et même si elle doit se battre pour les réaliser, elle le fait sans aucune agressivité. On a adoré suivre ses péripéties !

Scénario85
Dessin80
Édition85
Originalité90
Mise en scène85
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.