Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Kiki la Petite Sorcière

Saya

Published

on

Dessinateur : Scénariste : Kadono Eiko
Éditeur : Ynnis – @Anime
Collection : Romans

Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 12 ans 
Contenu : 240 pages
Sortie : 09 décembre 2020
Prix : 14,95€
Statut de la série : Terminée en 6 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

Il y a trois ans, Kiki est arrivée à Koriko pour commencer son apprentissage de sorcière. Âgée de 16 ans, la sorcière-coursière a bien développé son activité de transport et a créé ses propres remèdes contre les éternuements. Mais tout ne va pas bien dans la vie de la jeune : fille elle est en proie aux doutes et son succès attire l’attention. Kiki va faire une étrange rencontre qui va bouleverser son quotidien et celui de son ami, Jiji

Notre critique

Kiki a maintenant 16 ans. Cela fait 3 ans qu’elle s’est installée à Koriko et son entreprise de livraison de colis rencontre beaucoup de succès. En plus, la jeune fille a développé son propre remède contre les éternuements. Tout semble bien aller pour le mieux dans la vie de la sorcière-coursière. Sauf que celle-ci commence à s’interroger sur sa relation avec Tombo et elle a peur que Jiji ne la quitte un jour pour mener sa vie de son côté. Tourmentée, Kiki voit arriver dans sa vie une jeune fille qui va bouleverser son quotidien. Kéké, vêtue de noire comme une sorcière, s’impose chez Kiki et va commencer à prendre possession de sa vie, du point de vue la sorcière-coursière. Kéké va devenir amie avec Tombo, va s’intéresser à ses projets d’hélice volanteet passer du temps avec son club de vol. Ce qui ne plaît pas du tout à notre Kiki, qui se laisse doucement submerger par ses ressentiments pour la jeune Kéké. Sa relation avec Jiji va également souffrir de l’arrivée de Kéké dans leur quotidien.

On retrouve dans ce tome, une jeune fille qui souffre : elle n’a plus confiance en elle et elle est la proie aux doutes. Elle s’interroge sur ses sentiments envers Tombo, son ami, qui commence à prendre plus de place dans son cœur. Et l’arrivée de Kéké, qui devient vite amie avec le jeune homme ne plaît pas du tout à Kiki, qui a l’impression de passer au second plan dans la vie de Tombo. Face à Kéké, qui se sent à l’aise avec tout le monde, la sorcière-coursière perd confiance en elle. Elle perçoit Kéké comme une rivale, aussi bien en amour, que dans son activité de sorcière. Et même si les deux jeunes filles partagent le même toit, elles ne s’entendent nullement, tant leurs personnalités sont différentes. Face à tant de doutes et de colères, Kiki néglige sa relation avec Jiji. Ce dernier reçoit de plein fouet l’accumulation de la colère de Kiki pour Kéké et leur relation en souffre… Encore enfant et pas tout à fait adulte, l’esprit de Kiki oscille entre maturité et réactions enfantines. Cet état d’esprit n’empêche nullement la sorcière-coursière de continuer à aider les habitants de Koriko et on la suit par monts et par vaux pour livrer ses colis, comme un filet de pêche ou encore de la soupe. Si on ajoute l’apparition d’un étrange livre dont le titre à lui seul est un mystère, La Porte de la fin, on tient entre les mains un roman dense et complexe.

Le texte est toujours aussi poétique et facile à lire, avec un vocabulaire adapté à tous les lecteurs, du plus jeune au plus âgé. On est sous le charme de cette sorcière-coursière, qui nous parait fort humaine de par les sentiments qu’elle ressent. Le papier et la typographie sont de qualité. Le texte est bien aéré, ce qui rend ce roman agréable à lire. Sur la couverture, toujours en ombres chinoises et dorures, on voit notre amie Kiki avec sa rivale, Kéké.

Notre critique du tome 3 de Kiki la Petite Sorcière
Conclusion

Ce troisième tome fait la part belle aux sentiments de notre jeune sorcière, tout en y mêlant du mystère et de bonnes actions. Car même si notre Kiki est toute chamboulée par l'arrivée de Kéké dans sa vie, elle continue d'aider les autres. Bonne lecture!!

 
Scénario
90
Édition
90
Originalité
90
Mise en scène
85
Intérêt sur la durée
90
On a aimé :
Kiki devient une jeune fille
De l'émotion et du mystère
On a moins aimé :
Néant
90

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− one = four