Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Killing Stalking

Published

on

killing-stalking-t3-critique-nipponzillaDessinateur : Koogi
Scénariste : Koogi
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi, thriller, drame
Public : Public averti
Contenu : 192 pages
Sortie : 15 octobre 2021
Prix : 11,90 €
Statut de la série au Japon : Terminée en 4 tomes

Face au jeu de la mort imposé par Sangwoo, Bum est contraint de devenir son complice. Mais alors que leur relation devient toujours plus étrange et dangereuse, un policier s’intéresse de près à Sangwoo. Son instinct le pousse à visiter la maison de Sangwoo et à soupçonner le jeune homme. Mais de quoi ? Alors qu’il entre chez le suspect, Bum a le choix : demander son aide ou rester avec son bourreau dont il ne semble pas vouloir être séparé…

On s’en doutait un peu à la fin du tome précédent mais ce tome 3 de Killing Stalking entame un tournant dans l’étrange et sadique relation qui unit désormais Bum à Sangwoo.

En effet, le premier chapitre démontre combien Sangwoo tient à impliquer désormais Bum dans ses crimes. Après l’avoir piégé durant une partie de carte au cours de laquelle chaque joueur a mis sa vie dans la balance, Sangwoo fait de Bum son complice de meurtre. Impossible à présent pour le frêle jeune homme de revenir en arrière, de même penser à d’enfuir.

Et cela se confirme dès le chapitre suivant. L’inattendu se produit puisqu’un jeune policier plein de fougue décide d’enquêter sur Sangwoo. Frustré d’être relégué aux tâches subalternes et aux remarques désobligeantes de ses supérieurs et collègues pus anciens, le policier débutant est intrigué au cours d’une patrouille. Il tombe sur une dispute opposant un jeune homme et un autre plus âgé, trop emporté suite à accrochage.

L’attitude du jeune homme l’intrigue, comme si celui-ci avait décidément quelque chose à cacher. L’instinct du policier lui dicte de garder le jeune homme à l’œil et cela le mène régulièrement devant chez lui. Alors qu’il tente de déceler si Sangwoo vit seul ou non, il croit voir le pied d’une personne blessée avant d’être surpris par Sangwoo lui-même.

Contre toute attente, ce dernier l’invite à entrer pour procéder à une inspection plus poussée. Mais rien ni personne ne vient trahir la présence de Bum. Pire, le policier croit nettement comprendre qu’il se passe des choses étanges dans cette maison, que Sangwoo est peut-être même prêts à le frapper s’il découvrait quelque chose mais non. Rien ne vient étayer concrètement les soupçons du jeune policier qui doit se résoudre à partir.

Il a pourtant déclenché un nouvel accès de rage chez Sangwoo. Furiux de ne pas trouver Bum, il le cherche partout, pense qu’il s’est finalement enfui…avant de le retrouver dans la cuisine. La réaction de Sangwoo étonne autant Bum que le lecteur. Et présage un nouveau jeu sadique savamment préparer par Sangwoo pour son celui qui reste son otage…

Délectable comme un roman policier mêlé d’horreur du meilleur cru, ce tome 3 de Killing Stalking franchi plusieurs étapes. Sangwoo fait de Bum non plus son otage ou son jouet mais son complice. Il lui place une arme en mains et le force à frapper. Dès lors, il semble persuadé que leurs destins sont désormais liés. Mais pourquoi reste le grand mystère. Lequel lève un pan de son voile dans le chapitre suivant.

Blessé, torturé, captif, Bum ne profite pas de la présence du policier pour trouver une échappatoire. Est-ce parce qu’il se sait complice ? Parce qu’il aime désespérément Sangwoo ? Mystère : ce tome ne nous montre que peu de choses du point de vue de Bum. À la place, on entre dans la tête d’un policier zélé rejeté par ses collègues et peu aidé par les circonstances. Pour percevoir ensuite les pensées d’un Sangwoo plus que perturbé par ce qu’il croit être l’absence de Bum dans la maison. Son désir de le garder avec lui est évident mais reste lié à des éléments qui nous échappent encore. Et quand il approche ce que fut le quotidien de Bum avant leur rencontre, le lecteur comprend que ces deux âmes folles se sont bien trouvées.

Ce tome 3 de Killing Stalking se termine sur un nouveau suspense, un nouveau test pensé pour Bum par un Sangwoo qui part en vrille ? Un piège pour un autre future victime ou quelque chose de plus tordu encore ? À suivre !

Le dessin demeure d’égale qualité, plutôt dépouillé mais clairement expressif. On a clairement l’impression de lire le story-board très soigné d’un film, à la mise en scène fluide et riche en suspense. Le contraste physique entre les deux protagonistes est évident et définit leur personnalité respective. La mise en couleur sert clairement le scénario de même que la qualité de l’édition française.

Avec ce tome 3, Killing Stalking passe un cap et garde un très haut niveau de suspense. Entre sadisme et personnages détraqués, on ne se lasse pas de savoir ce qui va bien pouvoir arriver ensuite ! Du très bon manhwa, un thriller à huis-clos angoissant et addictif.

Killing Stalking T.3
95 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Scénario90
Dessin80
Édition95
Originalité95
Mise en scène100
Intérêt sur la durée100
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha fifty one ÷ = seventeen