Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Magic Knight Rayearth

Published

on

Dessinateur : CLAMP
Scénariste : CLAMP
Éditeur : Pika
Collection : Kohai
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 10 ans 
Contenu : 208 pages
Sortie : 21 avril 2021
Prix :8,20€
Statut de la série : Terminée en 6 volumes

« Grâce au concours de Ferio, les aspirantes Magic Knights parviennent à Eterna. Mais la source est encore plus dangereuse qu’Alcyone… C’est au prix de leur sang que les amies obtiennent leurs armes. Ainsi équipées, elles partent à la rencontre d’un Dieu-Rune endormi dans un temple marin. C’est alors qu’un nouvel ennemi leur barre la route… »

Fû, Umi et Hikaru sont arrivée à la source Eterna. Là, elle rencontre Ascot, leur nouvel adversaire. Ce dernier se bat avec ses amis démons et va forcer Umi à puiser au fond d’elle la force de le vaincre. Suite à cette victoire, elle rencontre le dieu-rune qui est le gardien de son armure, Ceres. Ensuite, c’est au tour de Fû de rencontrer le dieu-rune Windom, le gardien sous la forme d’un oiseau. Enfin, Hikaru va faire la connaissance de Rayeurth, le dieu-rune qui sommeillait dans un volcan en attendant sa venue. Ainsi, les aspirantes Magic Knight ont vu leurs pouvoirs grandir, mais cela n’a pas été simple, car elles ont du puiser leur force au plus profond d’elles-mêmes et de leur amitié pour vaincre leurs adversaires. Mais pas le temps de se reposer sur leurs lauriers, car elles doivent délivrer la princesse Emeraude qui s’affaiblit de plus en plus…

Nos trois héroïnes doivent se dépasser et montrer leur force intérieure si elles veulent prétendre au titre de Magic Knight car elles doivent obtenir l’aval des dieux-runes, gardiens de leurs amures, pour le devenir. On découvre que les ennemis envoyés par Zagato sont puissants mais qu’ils ne lui sont pas loyaux car il les manipule : Ascot avec ses amis démons et qui souffre de solitude, Caldina et son amour pour l’argent et Rafaga, qu’il contrôle. Ce tome met bien en avant l’amitié de nos trois jeunes guerrières, mais également leur vaillance. Elles luttent pour sauver un monde qui n’est pas le leur. En plus de l’amitié, les autres thèmes forts de ce tome sont l’amour et le destin : celui du pilier qui est vouée à une existence de solitude, à jamais privée de liberté, afin de maintenir la paix à Cefiro.

Le scénario est rempli d’action et de combats, à un rythme effréné, car nos héroïnes n’ont aucun répit, tant le temps leur est compté pour sauver Cefiro et ses habitants. Le charadesign si particulier de CLAMP est toujours aussi régulier et magnifique, avec de superbes héroïnes très féminines et des créatures fabuleuses inimitables. Au début du tome, on découvre de très belles illustrations en couleur et d’autres en noir et blanc à la fin. En bonus, on a droit à une petite présentation de quelques personnages ainsi qu’une petite histoire sur les secrets de Mokona, fort absent dans ce tome. C’est Fû qui est mise en valeur sur la jaquette de ce troisième volume.

Magic Knight Rayearth
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

En bref, voici un volume pleins de combats mais également de terribles révélations. On vibre avec ces trois jeunes guerrières, prêtes à se sacrifier pour sauver le magnifique monde de Cefiro, ainsi que son peuple. On est subjugué par le dessin des CLAMP, qui convient parfaitement pour cette œuvre onirique. Belle lecture!

Scénario85
Dessin95
Édition90
Originalité90
Mise en scène85
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty one + = sixty eight