Connect with us

Japon

Notre critique du tome 3 de « Pact »

Dakus

Published

on

Pact, Shinnosuke Kuji, Pika Édition, Manga, Actu Manga,

Pact, Shinnosuke Kuji, Pika Édition, Manga, Actu Manga, Dessinateur : Shinnosuke Kuji
Scénariste : Shinnosuke Kuji
Éditeur : Pika Édition
Collection : Seinen
Genre : Science-Fiction
Public : Tout public
Nombre de pages : 204 pages
Sortie : 31 mai 2017
Prix : 8,05€
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Suite au désamorçage de la deuxième bombe – qui s’est révélée une fois encore être un leurre – Nagi est grièvement blessé, le commandant Toshio Kaiba est donc contraint de faire appel à Neko : une étrange jeune fille désormais considérée comme étant le meilleur élément de l’EOD ! Sa mission est de diriger l’équipe en charge du désamorçage de la troisième et dernière bombe, ce qu’elle refuse dans un premier temps car elle ne fait plus partie de l’EOD, elle déteste Toshio Kaiba, il a envoyé ses hommes de main la chercher par la force et ils l’ont amenée à son bureau ligotée et complètement nue. Sans oublier le fait qu’elle se sent plus proche des chats que des humains et que l’avenir du Japon lui importe peu. Mais une amie parviendra à la convaincre de se joindre à l’opération.
Alors que les tomes précédents avaient consacrés de nombreuses pages au développement du personnage principal, l’auteur décide de jouer la carte de la surprise en le tuant au début du tome 3 ! Ou presque parce qu’il parvient tout de même à s’en sortir, ce qui est d’ailleurs ridicule compte tenu de l’état dans lequel il se trouvait… même s’il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un manga, faire preuve d’un minimum de réalisme aurait été appréciable. Malgré le fait qu’il soit toujours vivant, son état de lui permet pas de poursuivre le désamorçage des bombes. En effet, il n’a plus de jambes et de mâchoire inférieure, et il est plongé dans le coma. Son remplaçant est une fille excentrique ayant adopté le comportement d’un chat : léchouilles, mordillements, etc. Elle va même jusqu’au bout du délire en mangeant de la pâtée pour chat et en se promenant souvent nue, ce qui est évidemment destiné à faire plaisir aux amateurs de fan service… et donc on s’en serait passé volontiers, d’autant plus que cela ne colle pas du tout avec l’ambiance générale puisqu’on enchaîne tout de même les morts de personnages principaux, et le Japon risque de finir comme le continent américain : submergé par la mer suite à l’explosion d’une énorme bombe à azote.

Même s’il est dommage que le background de Neko soit si peu développé, la situation pourrait bien s’inverser dans les tomes 4 et 5. Un indice le laisse suggérer, cela concerne une facette cachée de la personnalité de Toshio Kaiba qu’elle semble connaitre et qui pourrait être liée à la raison pour laquelle elle avait décidée de quitter l’EOD. Ce tome permet également d’assister à une évolution très perceptible de Toshio Kaiba et des survivants du second désamorçage : la drogue qu’ils prennent afin d’améliorer leurs capacités commence à faire de sérieux dégâts, ce qui apporte enfin un peu de réalisme. Il était expliqué dès le départ que les injections auraient un effet désastreux sur leur organisme, cela aurait été décevant si finalement cela n’avait pas été le cas. 

Points forts : 
  • Évolution des personnages
  • Entrée en scène d’un nouveau personnage principal
  • Prise de risque avec la “mort” du personnage principal à la moitié de la série


Points faibles : 
  • Trop de fan service
  • Manque de réalisme



Verdict : Un bon tome !!!

Fondateur de Nipponzilla. Cet amateur de mangas, de japanimation et de jeux vidéo japonais n'a peur de rien, et surtout pas de s'intéresser aux œuvres les plus méconnues... au risque de tomber régulièrement sur de belles bouses.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ seven = one