Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Pièges Charnels

Hitaka

Published

on

Dessinateur : Aya Tsukishima
Scénariste : Rio Nakajima (Ririo)
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo-Josei
Genre : Passion, Vie Active, Erotisme
Public : Public averti
Contenu : 176 pages
Sortie : 16 septembre 2020
Prix : 7,20 €
Statut de la série : Terminée en 10 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

« Shinonome a tendu un piège à Kaori Maejima, et lorsqu’elle découvre ses véritables intentions, son plan s’écroule. Kaori le quitte juste au moment où il commençait à tomber amoureux d’elle, tandis que plusieurs femmes se dressent sur son chemin, révélant la présence d’un nouveau piège. Qui est le véritable démon de cette histoire ?! »

Notre avis

C’est le chaos sentimental dans ce 3e tome de Pièges Charnels. Shinonome qui était bien résolu à détruire Kaori pour rendre heureuse Saori, se fait prendre à son propre piège en tombant amoureux de Kaori. Alors qu’il veut devenir le bourreau, finalement, il devient encore plus la victime de cet amour et on a de la peine pour lui. Nous verrons l’histoire de son point de vue et là où il nous semblait froid voire violent, nous découvrons qu’intérieurement, son cœur était en train de fondre pour Kaori. Nous avons ainsi la vision des deux héros sur une même histoire et c’est vraiment très intéressant. Cela nous permet de mieux comprendre le changement dans l’attitude de Shinonome.

La pauvre Kaori qui est victime de tout le monde dans l’histoire, n’a pas fini d’en baver. Mais malgré les déceptions amoureuses, son cœur est toujours rempli d’amour. Il est certain que cela va encore la faire souffrir mais on ne peut que la soutenir car c’est un personnage très attachant.

Les relations amoureuses dans cette entreprise sont très compliquées car tout le monde est amoureux de tout le monde ce qui crée de la jalousie et des rivalités. Nous verrons d’ailleurs Chinatsu qui, rejetée par Shinonome, mettra des bâtons dans les roues de Kaori. Elle deviendra de nouveau la victime des jalousies d’autrui, alors qu’elle ne souhaite que faire son travail. L’amour c’est difficile mais quand cela s’emmêle avec la vie professionnelle, c’est un vrai champ de bataille.

Les personnages sont très détaillés avec des visages très expressifs. Kaori est le type même de l’héroïne de shojo-josei avec de grands yeux qui révèlent très bien ses sentiments et qui, malheureusement, est menée par le bout du nez par les hommes qui lui porte de l’affection. Elle a beau être trentenaire, l’histoire pourrait aussi bien se passer dans un lycée, avec ce côté “pleurnicharde” d’une lycéenne en détresse.

Les arrière-plans sont assez sobres. Les personnages étant présentés en gros plans, il y a peu de place pour un décor. Cependant, comme les héros travaillent dans une société de décoration, certaines cases présentent des arrière-plans bien détaillés au niveau des meubles et de l’agencement d’une pièce.

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

five ÷ one =