Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de Saotome – Love and boxing

Published

on

Dessinateur : Mizuguchi Naoki
Scénariste : Mizuguchi Naoki
Éditeur : Doki Doki
Collection : Seinen
Genre : Tranche-de-vie, Sport
Public : + 14 ans 
Contenu : 160 pages
Sortie : 18 août 2021
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 10 volumes

« Une romance pleine de fraicheur sur fond de boxe… Une ode aux couples maladroits et dépareillés ! Yae Saotome est une lycéenne au regard froid, une athlète au physique atypique, et une boxeuse qui porte les espoirs de tout un lycée. Mais en réalité, c’est surtout une jeune fille réservée, gauche et fleur bleue… Et cette force la nature est tombée amoureuse d’un garçon maigrichon et empoté ! Parviendront-ils à vivre leur amour malgré les contraintes et leurs différences ? L’été arrive et avec lui le tournoi national inter-lycées ! Ne ratez pas ce troisième volume tout en muscles et en émotions ! »

L’année scolaire se poursuit et le temps des vacances arrive pour les camarades de classe de Saotome et de Satoru. Mais pour la jeune fille, cela veut surtout dire que le tournoi inter-lycées se profile et que ses vacances seront consacrées à l’entrainement en vue de cette rencontre qui a lieu à Kyôto. Au programme de ces vacances chargées, il y a des entrainements en piscine et à la salle, mais également des histoires effrayantes, de la maladresse et de la tendresse.

Ce tome nous montre un peu du quotidien de Yae et de Satoru, en dehors des rings et des entrainements, même si les gants de boxe ne sont jamais bien loin ! Sous une apparence plutôt froide et fort masculine, Yae a un grand cœur et est très responsable. On la voit s’occuper de son petit frère avec affection, malgré le peu d’émotion qu’elle laisse paraître. D’ailleurs, ce dernier ressemble très fort à sa grande sœur… Si imperturbable qu’elle puisse paraître, la jeune boxeuse ressent comme tous du stress à la veille des grandes compétitions, surtout pour Satoru, qui lui aussi montera sur le ring. Et c’est une longue nuit qui va attendre la championne sur qui repose tous les espoirs du lycée.

Le scénario aborde avec tendresse une relation atypique qui évolue à son propre rythme, loin des standards que l’on retrouve habituellement dans les mangas. Le charadesign reste assez froid, avec des traits assez raides, mais qui dégagent toute l’énergie sportive de l’héroïne. Même si Yae est assez impassible au niveau émotionnel, toutes ses émotions passent par son regard bleu acier, qui est beaucoup plus expressif que le reste de son corps. Les scènes en rapport avec la boxe sont très dynamiques et rythmées, grâce notamment aux lignes de mouvement qui les rendent plus énergiques. C’est une Yae toute en muscle qui fait la jaquette de ce troisième volume.

Saotome - Love and boxing
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Emotions, maladresses, compétitions, on suit avec plaisir les premiers pas en amour d’un couple fort dépareillé physiquement, mais qui se retrouve beaucoup sur le plan émotionnel. Entre le malingre Satoru et la puissante Yae, se développe un amour qui évolue à son propre rythme et on se passionne très vite pour ces deux jeunes gens. Ce titre met en avant un amour différent ainsi que l’acceptation de soi, ce qui est très novateur. On attend la suite avec impatience !

Scénario85
Dessin80
Édition80
Originalité90
Mise en scène80
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ thirteen = seventeen