S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Onigunsou
Scénariste: Onigunsou
Éditeur: Pika Édition
Collection: Seinen
Genre: Suspense, fantastique
Public: + 12 ans
Contenu: 192 pages
Sortie: 19 février 2020
Prix: 7,20 euros
Statut de la série: En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Le séjour de Hyôma chez les Nagatsuki ne plaît pas à tous le monde et les rumeurs vont bon train. Plusieurs groupes commencent à grogner et à montrer les dents. Deux d’entre eux vont sortir du lot: le premier en testant Hyôma et le second en l’affrontant directement.

Notre critique

Globalement, ce tome est divisé en trois parties. La première partie, la plus importante du volume, montre comment une autre famille de Saenome, les Kadomori, va tester Hyôma. Dans la deuxième partie, Botan et Hyôma accompagnent une tsugumogami sur les traces de son ancienne vie. Enfin, dans la dernière partie, Hyôma, accompagné de Yu et de Tsubaki Kadomori, va devoir affronter un groupe de tsugumogami particulièrement redoutables.

Dans ce volume, le personnage de Hyôma va montrer une grande évolution dans son comportement, notamment dans au travers de ses réactions face au test des Kadomori, une famille de Saenome exerçant à Kyoto. Son style de combat reste brutal et efficace mais il démontrera qu’il y a moyen de gagner un combat sans sceller l’esprit du tsugumogami. Cette démonstration lui permettra de gagner une alliée appartenant à cette famille: Tsubaki Kadomori qui semble aussi avoir un style de combat très particulier.

La deuxième partie offre une parenthèse plus calme dans le récit. Elle est néanmoins intéressante car elle permet de montrer le point de vue d’un tsugumogami  et son rapport avec le monde actuel. De plus, le lecteur voit ainsi comment Botan et Hyôma se rapprochent tout doucement.

Le combat qui clôture ce volume n’est pas complet. Il sert de transition avec le volume suivant. Bien que Yu, Hyôma et Tsubaki combattent 3 adversaires, l’attention du lecteur n’est portée que sur le combat de Hyôma. Ce n’est qu’aux dernières pages que l’on se rend compte que Tsubaki a réussi, seule, à venir à bout de son adversaire. Si cela laisse augurer le fait qu’elle a une technique très puissante, l’auteur n’en a rien dévoilé jusque là.

Le scénario est relativement linéaire et facile à suivre. Il est intéressant et dynamique. Cependant, jusqu’à présent, il n’a montré aucune surprise notable, tout au plus quelques révélations permettant de mieux comprendre la situation. Le dessin est fin et détaillé sans être surchargé, ce qui permet au lecteur de se concentrer sans problème sur l’action.

Le tome alterne deux arcs nerveux aux combats bien chorégraphiés et intéressants à suivre avec un intermède plus calme entre les deux. C’est un pari risqué mais il est bien mené dans le sens où l’on ne s’ennuie pas. De plus l’histoire est ponctuée ça et là de petites touches d’humour toujours bien placées. Le récit est prenant et donne envie de connaître la suite.

L’édition est soignée mais ne présente aucun bonus particulier.

Comment Hyôma va-t-il s’en sortir face à ces Tsukumogami particulièrement puissants?

Notre critique du tome 3 de Spirits Seekers

Nous pourchassons tous deux le Karakasa. Hyôma, je suis ton alliée...

Scénario80%
Dessin90%
Édition80%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Le dessin
  • Les touches d'humour
  • La mise en scène des combats
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.