Connect with us

Critique

Notre critique du tome 3 de The Alexis Empire Chronicle

Published

on

Dessinateur : Sato Yû
Scénariste : Awamura Akamitsu, Sato Yû
Éditeur : Doki Doki
Collection : Seinen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 6 janvier 2021
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Leonate et ses chevaliers vont soutenir Alan et la province d’Eïdonia, car cette dernière est attaquée par son voisin, Kriméria et quelques 3000 soldats. Dans la capitale Eïdon, Leonate et ses hommes se préparent à mener l’assaut… La bataille commence !

Notre critique

Le prince Schardt, le demi-frère de Leonate, soutient de sa présence et par ses hommes, les vélléités du comte Keynes sur le comté d’Eïdonia. Et les voici tous les deux en route vers Eïdon, la capitale, avec 3000 soldats, qui pillent et tuent à tour de bras les pauvres villageois qu’ils croisent sur leur route. Alan, qui a appelé Leonate à son secours, a moins de soldats à opposer face à son adversaire. Mais Leonate a la chance d’avoir Sheala a ses côtés. Cette dernière a mis au point une tactique qui pourra, si tout se passe au mieux, sauver Eïdonia.

Dans ce tome, Leonate ressort son côté chevalier noir et se transforme en Nosferatu, prêt à fondre sur ses ennemis. Grâce à Sheala et ses grandes stratégies, Leonate va continuer à bâtir sa légende auprès de ses contemporains: le chevalier noir au cœur pur vole au secours d’une province et de ses habitants. Le but ultime du jeune chevalier est de récupérer s chères es terres d’Alexis. On suit l’avancée des hommes de Kriméria, qui n’hésitent pas à s’en prendre aux villageois encore présents : pillages, tortures, viols et tueries sont au menu de ces hommes sans vergognes. Même si le prince Schardt ne participe pas aux débauches avec ses soldats, ce n’est pas le cas du comte Keynes, qui n’hésite pas à traîner dans son sillage une jeune fille pour ses plaisirs personnels. Le Prince Schardt, encensé par tous, sera-t-il à la hauteur face à Sheala et ses stratégies parfois déroutantes ?

Une grande violence nous attend dans ce tome, entre les méfaits de l’armée et la bataille sanglante qui s’ensuit. Le dessin est toujours aussi détaillé, avec un trait fin mais sombre. Aux côtés de Leonate, qui nous parait fort ombrageux, on retrouve la lumineuse Sheala et ses doux sentiments pour son chevalier. Sa présence allège l’ambiance de ce troisième tome. En plus de la violence, il est également beaucoup question de stratégie, car l’armée réunie par Alan est très inférieure en nombre par rapport à celle de Schardt. Le scénario est rythmé, précis, avec pas mal d’informations, que ce soit pour les lieux présentés ou le temps qui passe, mais encore pour toutes les tactiques mises en place par les différentes armées. Le volume s’ouvre une page couleur et se referme sur une histoire bonus mettant la sœur d’Alan en avant. Sur la jaquette, les deux amis, Leonate et Alan, sont prêts pour la bataille.

Notre critique du tome 3 de The Alexis Empire Chronicle
Conclusion

Voici la suite des aventures d’un prince vampire honorable, défenseur des plus faibles dans un univers d’héroic-fantasy qui devrait en séduire plus d’un. Entre batailles et stratégies, parfois alambiquées, on est fasciné par ce récit épique.

Scénario
90
Dessin
95
Édition
90
Originalité
95
Mise en scène
85
Intérêt sur la durée
95
On a aimé :
Un scénario de qualité
L’aspect stratégique et épique de cette histoire
Des femmes bien mises en avant
On a moins aimé :
Néant
90

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ninety ÷ = eighteen