Connect with us

Critique

Notre critique du tome 4 de Fukuneko : les chats du bonheur

Published

on

Dessinateur : Matsuzawa Mari
Scénariste : Matsuzawa Mari
Éditeur : Nobi Nobi!
Collection : Seinen
Genre : Tranche-de-vie, Animaux
Public : + 8 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 13 octobre 2021
Prix : 7,20€
Statut de la série : Terminée en 4 volumes

“Même si elle a du mal à y croire, l’entourage d’Ako semble persuadé que ses parents vont revenir un jour. Et voilà maintenant qu’on lui annonce que ce jour est pour bientôt ! Entre espoir et doute, la jeune fille se demande bien comment réagir face à sa mère, dont l’absence lui a causé tellement de peine… Mais sans qu’elle le sache, un autre problème se profile : si ce qui manque à Ako réapparaît, Fuku pourra-t-elle rester son fukuneko ? “

Ako apprend par ses amis les Fukuneko que le dieu Daifuku va revenir et avec lui, ses parents. La jeune fille, même si elle refuse de croire à ce retour inespéré, se laisse prendre au jeu et espère, autant qu’elle le redoute, leur retour. Mais le retour de sa mère implique le départ de son amie Fukuneko, Fuku. Les Fukuneko se rassemblent pour aider au mieux Ako en priant et en dansant afin que les deux amies puissent rester ensembles.

C’est un dernier volume intense que nous offre Mari Matsuzawa. Ako, qui espère le retour de sa mère depuis de longues années, redoute leurs retrouvailles car elle lui en veut de cette absence qui lui a causé tant de peines ainsi que du secret qui a entouré sa disparition soudaine. De plus, une des règles des Fukuneko est que dès que la part de bonheur manquant d’une personne qui est aidée par un Fukuneko est récupérée par l’humain, alors ce dernier doit le quitter afin d’aider une autre personne. Ainsi, l’adorable Fuku va devoir quitter son amie Ako et cela attriste énormément les deux amies. Heureusement, les deux héroïnes peuvent compter sur leurs amis Fukuneko afin de les aider entre deux délicieux daifuku.

Cette série met l’accent sur l’amitié, les adorables chatons que sont les Fukuneko, ainsi que le folklore japonais. Cette série, sous les aires doux et acidulés des jaquettes, cache un scénario intense et profond, qui crée un petit maelstrom dans nos émotions. Le charadesign tout en rondeur et aux traits fins reste régulier de tome en tome et fait ressortir le côté tout doux et moelleux des chatons. Sur cette dernière jaquette, on peut profiter de la présence de tous les Fukuneko avec leur pécher mignon, des daifuku.

Fukuneko : les chats du bonheur
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Cette série toute mignonne a fait battre notre cœur. Avec Ako, nous avons découvert le petit monde des Fukuneko, un univers emplit de douceur, de tendresse, d'amitié et de daifuku. C'est une page pleine de poésie qui se referme... mais que l'on rouvrira très vite afin de retrouver toute la douceur et l'amour de Fuku et de ses amis. On a adoré cette série !

Scénario85
Dessin80
Édition85
Originalité90
Mise en scène80
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seventy two ÷ = eighteen