Connect with us

Critique

Notre critique du tome 4 de Shigurui

Published

on

Dessinateur : Yamaguchi Takayuki
Scénariste : Nanjo Norio
Éditeur : Meian
Collection : Shonen
Genre : Historique, Action
Public : + 16 ans 
Contenu : 284 pages
Sortie : 21 mai 2021
Prix : 9,95€
Statut de la série : Terminée en 15 volumes

“Le tigre enragé contre le dragon aveugle ! Le génie du sabre qui a plongé les tigres dans une mer de sang libère toute sa rancœur ! Face à lui se dresse celui dont les sinistres crocs sont d’une puissance sans égale. Par une nuit de pleine lune et dans le piège du roi à la flamme vacillante, une volonté meurtrière née des ténèbres du désespoir attend… Soyez témoin du grand frisson de ce récit d’époque brutal et sans pitié ! “

Sekiun, armé d’une rapière, affronte maître Kogan, qui arbore le classique sabre des samouraïs. Sekiun appartient à l’école Ittô et a été formé par Tadaaki Yono, l’instructeur du Shogun. C’est lui qui a placé entre les mains du jeune homme l’épée des chrétiens, pourtant interdite au Japon. Le combat entre les deux hommes et leurs propres techniques sont sans communes mesures. Peu loyal, Sekiun retourne son arme contre le Kengyô et se fait abattre par ses hommes. Seigen Irako sort de l’ombre pendant que Kogan massacre le jeune Sekiun. Bien décidés à se venger, lui et dame Iku se sont mis sous les ordres du Kengyô…

La vengeance, le sang et la violence sont au menu de ce tome. Seigen a décidé de se venger de l’affront de maître Kogan et de son handicap. Il décide d’en finir une fois pour toute. D’abord en tentant de faire tuer maître Kogan par Sekiun lors d’un combat officiel. Ensuite, en étendant sa vengeance sur tous les élèves de l’école Kogan qui étaient présents lors de son humiliation. Il s’arrange donc pour faire éliminer le puissant Ushimata et pour provoquer Gennosuke en duel. Ce dernier s’aperçoit trop tard qu’il est tombé dans un piège…

Dans ce volume où la vengeance est reine, on assiste à la perte de l’honneur de l’école Kogan et plus encore. La mort n’est jamais bien loin dans cette série et peut surgir au détour de la page suivante. Son ombre plane et on la sent encore plus présente dans ce quatrième volume. Seigen semble tirer sa puissance de la vengeance qu’il rêve d’accomplir et il est aidé par dame Iku, son amante et ancienne maîtresse de Kogan, marquée à jamais dans sa chaire par la folie de celui-ci. Le Kogan que l’on retrouve face à Seigen est un être qui navigue entre réalité et folie, une sorte de démon qui ne reconnaît ni ses alliés ni ses ennemis.

Une fois de plus, Yamaguchi Takayuki nous ébahit par sa maîtrise du trait, la précision chirurgicale de l’anatomie des protagonistes et des moults détails qu’il met dans les arrière-plans. Les affrontements sont très bien chorégraphiés et le dessin transmet très bien les émotions ressenties par les personnages. A tel point, qu’il n’y a pas besoin des dialogues pour comprendre l’histoire et en suivre la trame. C’est un Kogan, dont le dessin reflète bien la folie, qui fait la jaquette de ce quatrième tome.

Shigurui
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Ce tome brille par ses duels grandioses et son ambiance vengeresse, que l’on ressent bien à chaque page. Nous sommes éblouis par la qualité et la précision du travail de Yamaguchi Takayuki, très bien mis en valeur grâce au format de cette édition. Mention spéciale pour la beauté éclatante de Mie et le splendide tatouage de dame Iku. Lecture à savourer !

Scénario95
Dessin80
Édition85
Originalité80
Mise en scène80
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha − two = one