Notre critique du tome 4 de Swimming Ace

Dessinateur : Hoshi Renji
Scénariste : Inoryuu Hajime
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Tranche-de-vie, Sport
Public : + 12 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 9 décembre 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 5 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Les éliminatoires pour le tournoi du Kantô commencent, et c’est la première fois que le club de Mizuno y participe. La compétition fait rage, avec ses surprises et ses blessures. Mizuno sera-t-il à la hauteur de ses espérances? Haru, de son côté, prépare sa première exposition de photographies.

Notre critique

Le tournoi du Kantô commence enfin. Nos héros du lycée de Oohama sont prêts à affronter leurs adversaires, tels Kyôsuke Kaji ou encore Kippei Kameyoshi. Même si la technique de Mizuno n’est pas encore parfaite, le jeune homme s’est amélioré. Hélas, un incident va le faire revoir ses projets. Ebina, lui, s’est fait remarqué par un grand entraîneur, coach Samon, qui lui propose de faire un stage de natation à ses côtés. La pétillante Ruka se mesure à la terrible Misaki Shizusawa, une nageuse qui mange et dort presque tout le temps. Il ne faut pas se fier aux apparences, cette dernière est puissante et très bonne nageuse. Haru, elle, se lance à fond dans sa passion pour la photographie et prépare une exposition avec les autres membres de son groupe de photos. Comme Mizuno, Haru se perfectionne afin que ses photos dégagent un maximum d’émotions.

Ce tome amorce une fin qui s’annonce proche : nos héros ont évolué depuis le premier tome, ils continuent de grandir, de devenir plus mature et également plus doués dans leur passion, que ce soit la natation ou la photographie. Malgré les échecs ou les difficultés, ils n’abandonnent pas et font toujours de leur mieux. De plus, l’amour continue de s’immiscer doucement parmi eux. Et peu importe, si le petit coup de pouce n’a pas les effets espérés. Même si on voit surtout les nageurs aux abords des bassins de natation, on découvre quelques moments de leur quotidien, qui nous les rend plus proche.

Le dessin reste régulier, avec des traits fins et quelques beaux jeux d’eau. Les héroïnes, et surtout leurs atouts, sont souvent mis en valeur et elles dégagent une grande féminité, surtout dans le dernier chapitre, où on les voit vêtues de kimono, aux tissus assez bien détaillés. A la fin de ce volume, on peut encore découvrir quelques nageurs du club de Oohama, ainsi que d’autres personnages rencontrés. Sur la jaquette, Mizuno et Ebina au bord d’un bassin s’apprêtent à entrer en compétition.

Notre critique du tome 4 de Swimming Ace
Conclusion

En bref, un vrai shonen sportif avec des héros qui n'abandonnent jamais et avec de la compétition. Entre victoires et incidents, on vibre avec nos nageurs du lycée de Oohama!

Scénario
80
Dessin
80
Edition
85
Originalité
80
Durée
80
Intérêt sur la durée
80
On a aimé :
Les héros ne sont pas parfaits
Mise en avant de la compétition mais pas trop
Le character design
On a moins aimé :
Néant
80