Connect with us

Critique

Notre critique du tome 4 de The Alexis Empire Chronicle

Published

on

Dessinateur : Sato Yû
Scénariste : Awamura Akamitsu, Sato Yû
Éditeur : Doki Doki
Collection : Seinen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 10 mars 2021
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 6 volumes

“La masse imposante et vigoureuse du mont Line se dresse à l’horizon. Les mineurs ont pris les armes et se sont mutinés contre le régime oppresseur. Des troupes armées ont plusieurs fois essayé de réprimer la rébellion, mais elles ont été repoussées par les redoutables flèches de Garaï. Léonate va à son tour tenter de récupérer l’inexpugnable montagne. Tandis que d’un côté, des hommes se battent pour fuir leur souffrance, de l’autre, les soldats en décousent pour libérer la montagne et soumettre les rebelles. Quel sera le dénouement de cet affrontement ? “

Léonate a été envoyé dans la ville minière de Line, afin de mâter une mutinerie des mineurs qui habitent la ville. Ces derniers sont soumis à des régisseurs souvent violents et travaillent comme des esclaves pour un salaire de misère. Influencé par Ange, un mystérieux marchand itinérant, dont on ignore les motivations, et grâce à l’appui d’un archer extraordinaire, Garaï, les habitants de Line ont déjà repoussé d’autres troupes envoyées pour stopper leur rébellion. Vêtu de son armure noire, sur son grand destrier, Léonate, précédé par ses terribles exploits, arrive au mont Line, avec sa troupe. Ce dernier compte bien rentrer vainqueur de cette bataille qui se prépare et ainsi, se rapprocher de son but : récupérer ses terres d’Alexis, si chère à sa tante Rosalia.

Léonate se retrouve face à une ville en ébullition, prête à tout pour défendre sa liberté si chèrement acquise. Grâce à Sheala, sa grande stratège, il met au point une tactique qui fera le moins de perte possible dans les deux camps, tout en restant dans son rôle de Nosferatu. Face à lui, il y a un jeune archer très doué, du nom de Garaï, dont l’objectif est de protéger les habitants de sa ville, mais surtout ses amis, qui se sont sacrifiés pour lui. Personnalité forte en apparence, bien bâti, le jeune homme ne peut s’empêcher de d’angoisser avant et après les combats. Par contre, durant les affrontements, il ne ressent pas la peur car il n’a pas le temps de se laisser envahir par la psychose. Heureusement, il peut compter sur Tiki, son amie qui a la capacité de comprendre les animaux et qui fait de son mieux pour l’aider à passer ces moments.

Ce tome fait la part belle à Léonate, héros charismatique des chansons de gestes comme il y en avait au Moyen Âge. Chevalier noir au grand cœur, ce dernier se sert de tous les atouts qu’il a en main pour atteindre son objectif, tout en évitant les bains de sang, quand c’est possible. Intelligent, réfléchi, il a su gagner la fidélité de ses hommes grâce à sa vaillance et à son courage. Il y a peu de scènes de batailles dans ce tome, qui est plus en diplomatie et qui met en place une fin, qui doucement se profile à l’horizon. Le scénario reste dynamique et sombre, tant l’atmosphère qui entoure les protagonistes est oppressante par moment. Le tome s’ouvre sur une page couleur et se referme sur un petit gag en 4 cases. Sur la jaquette, on retrouve notre héros, Léonate, vêtu de sa magnifique et impressionnante armure, avec Garaï et Tiki.

The Alexis Empire Chronicle
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Léonate continue de se bâtir une légende noire, tout en se rapprochant de son but, qui est reconquérir ses terres d’Alexis, toujours détenue par Admorf. Moins violent que les tomes précédents, ce tome n’en est pas moins sombre. On se passionne pour cette histoire aux allures de récits médiévaux et on n’attend qu’une seule chose : la suite ! Bonne lecture !

Scénario90
Dessin95
Édition90
Originalité95
Mise en scène85
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.