Notre critique du tome 4 de The Irregular at Magic High School – Enrôlement

Dessinateur : Kitaumi Tsuna
Scénariste : Satô Tsutomu , Hayashi Fumino
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Shonen
Genre : Science-Fiction, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 145 pages
Sortie : 28 août 2020
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 4 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Ça y est! Blanche, l’organisme anti-magie, attaque le Lycée de Magie et c’est le chaos dans l’école. Cette organisation a réussi à embrigader certains élèves en jouant sur leurs émotions et leurs idéaux, et ceux-ci suivent aveuglément les ordres, ignorant le but réel poursuivi par Blanche. Tatsuya veut protéger Miyuki. Lui et son “pouvoir hors-norme” entrent en scène et les membres de Blanche n’ont qu’à bien se tenir!

Notre critique

Le secret se lève enfin sur Tatsuya et son mystérieux pouvoir. Alors que le lycée est attaqué, Tatsuya, Miyuki et leurs compagnons vont défendre au mieux leur lycée et ses élèves. Sayaka va faire la terrible découverte d’avoir été utilisée et trompée. Blanche s’est joué d’elle et de ses idéaux, afin d’atteindre son but : voler des technologies secrètes, comme celle que possède Tatsuya. C’est un donc grand combat que l’on vit dans ce tome.

Le scénario est assez classique, même si il aborde des thématiques très actuelles, comme l’extrémisme et la discrimination, ici entre les “Graines” et “Fleurs”, qui bénéficient d’un traitement différent. L’histoire est assez dynamique et rythmée, mais il y manque également des informations ou un traitement plus en profondeur de certains passages. On a une impression de manque de pages, et donc un tome supplémentaire aurait été le bienvenu, afin de bien en saisir tous les enjeux.

Avec un décor simple, presque absent, ainsi qu’un trait fin et aérien, on a un manga au dessin léger et assez classique. Le chara-design nous présente des héros aux visages anguleux, avec de grands yeux et du mouvement dans leurs chevelures. Les tenues des uniformes virevoltent agréablement au rythme de l’action. Les scènes de combat, nombreuses, sont assez fluides et les moments forts sont bien mis en avant. En bonus, un glossaire en début de volume. Sur la jaquette, on retrouve les deux héros, Miyuki et Tatsuya, armes en main.