S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Arikan
Scénariste : Sazane Kei
Éditeur : Doki Doki
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 200 pages
Sortie : 9 septembre 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Avec l’aide de Rinne, Kai a vaincu Vanessa, l’héroïne des démons. Maintenant, nos deux héros s’apprêtent à accompagner le commandant Jeen dans la Fédération d’Io, afin de leur apporter des renforts dans leur lutte contre les Célestins. Mais avant, Kai et Rinne font une rencontre étonnante en la personne de Heinmeryl, succube et sœur de Vanessa. Cette dernière voulait rencontrer celui qui a vaincu sa sœur…

Notre critique

Beaucoup de choses se passent dans ce quatrième volume : d’abord, Kai et Rinne découvre que Vanessa a une sœur, Heinmeryl. Cette dernière veut rencontrer celui qui a vaincu sa sœur, mais aussi lui faire comprendre qu’en dehors de la capitale, les humains ne possèdent rien. Elle compte observer Kai, qui part affronter les héros des autres races. Ce qui ne peut qu’arranger les affaires des démons, qui espèrent les voir disparaître. Ensuite, alors que les renforts menés par le commandante Jeen se font attaquer sur la route par une Wyverne, l’accueil qui leur est réservé à la Fédération d’Io est des plus mitigés. Entre l’officier d’Etat-Major Zefben et le Commandant de la résistance Dante, il y a une différence. Le premier accueille avec plaisir Farline, qu’il connaît, ainsi que le reste des renforts. Par contre, Dante, qui s’est autoproclamé Empereur et est très orgueilleux, ne supporte pas la présence de Jeen, car elle risque de briller plus que lui aux yeux des autres. C’est dans une ambiance délétère que nos héros s’apprêtent à se débarrasser des Célestins qui entourent la Fédération d’Io.

Le scénario avance a un rythme effréné, avec de l’action, mais aussi un peu de vie quotidienne, et une pointe d’humour. Ainsi, on découvre que Jeen se fait passer pour un homme tout le temps et que peu savent qu’en réalité elle est une femme. De plus, on découvre pas mal de nouveaux personnages, dont le caractère promet quelques échanges intéressants avec nos héros, comme le Commandant Dante ou encore son assistante Kyubiley. Le scènes d’actions s’enchaînent, elles restent facilement compréhensibles, avec des lignes de mouvements bien placées. C’est Farline qui nous fait l’honneur de la jaquette. A la fin, une page humoristique allège ce tome assez complexe.

Notre critique du tome 4 de Why nobody remembers my world ?

En résumé, voici un tome qui continue son petit bonhomme de chemin, entre combat, découvertes de nouveaux adversaires et un peu de vie quotidienne. L'arrivée à la Fédération d'Io promet encore quelques beaux moments d'action. Série à suivre !

Scénario85%
Dessin85%
Édition85%
Originalité85%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Un scénario rythmé
  • Un très beau dessin
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.