Connect with us

Critique

Notre critique du tome 5 de Iruma à l’École des Démons

Saya

Published

on

Dessinateur : Nishi Osamu
Scénariste : Nishi Osamu
Éditeur : Nobi Nobi!
Collection : Shonen Kids
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 8 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 27 janvier 2021
Prix : 7,20€
Statut de la série : En cours de publication

Après une fête des batora mouvementée s’achevant sur un époustouflant bouquet final, qui vaut à Iruma une visite des hautes autorités infernales dont il se serait bien passé, c’est le moment de se détendre un peu ! Iruma s’est déjà fait plein d’amis dans le monde des démons. Mais cette fois, le garçon humain qui n’aime pas attirer l’attention à l’école va rencontrer Kuromu, l’idole diabolique qui a consacré sa vie à être sous le feu des projecteurs…

La fête des batora touche à sa fin. Malgré une fête mouvementée et la menace faite par les sombre projets de Kiriwo, celle-ce se termine de façon plus positive que prévu. Son grand-père démoniaque est revenu à temps pour le feu d’artifice et, aussi, pour sauver l’école. Et même si les dégâts causés par Kiriwo et son club de créations d’objets démoniaques auraient pu se terminer en punition pour ses membres, nos amis se voient offrir un prix spécial. Cette fête des batora permet aux lecteurs de rencontrer les parents et la famille des amis d’Iruma. On découvre ainsi la famille un peu encombrante de Clara ou encore la mère un peu particulière d’Asmodeus. Après cette trépidante fête, on rencontre le père d’Amélie. Ce dernier veut mener son enquête sur Iruma, qu’il trouve trop humain, mais surtout il se trompe complètement sur la relation qui le lie à sa fille. On a également l’occasion de voir Clara et Asmodeus dans un duel de cuisine, car chacun rivalise afin de remonter le moral de leur ami le plus proche. Enfin, Iruma va faire la connaissance d’une diablodole. Cette dernière, comme toutes les idoles, permet aux démons de déstresser et de réprimer leurs tendances sadiques et violentes. Mais Kuromu, la diablodole, hait profondément Iruma : elle qui a tout sacrifier pour devenir ce qu’elle est, se voit détrôner par Iruma, qui n’est qu’un banal élève de Babyls.

Iruma, le héros de cette série pleine de bonne humeur et d’énergie, n’a pas son pareil pour lutter, à sa manière particulière, face aux dangers qui l’entourent. Mais surtout, même si il doit cohabiter avec des démons, qui se feraient une joie de goûter à sa chaire, il s’aperçoit qu’il se sent bien à Babyls, comme si il était chez lui. Il est entouré d’un grand-père adoptif qui déborde d’amour pour lui et d’amis sur qui il peut compter quand il a un coup de blues. De plus, par sa gentillesse et sa serviabilité, Iruma se fait des amis et s’intègre doucement à ce monde qui n’est pas le sien.

Ce tome clôture la fête des batora. Le scénario en rapport avec cette partie est dynamique et pleins de rebondissements. Les histoires avec Clara et Asmodeus en cuistots et celle de la diablodole nous apparaissent comme une pause après le tumulte de la fête. On découvre ainsi un peu l’univers démoniaque dans lequel notre Iruma vit et avec lui, on découvre ce monde et ses coutumes. Ce tome s’ouvre sur une présentation des personnages principaux de la série et se clôture par des pages bonus de gags en 4 cases et ainsi qu’un plan de la chambre de notre héros. Sur la jaquette, on retrouve la pétillante diablodole : Kuromu. N’hésitez pas à soulever la jaquette, afin de découvrir le nouveau groupe de diablodoles, les Irumi et ses joyeuses amies!

Notre critique du tome 5 de Iruma à l'École des Démons
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Ce tome met fin à la fête des batora, qui malgré un danger sérieux, s'est très bien terminée pour nos héros. Iruma s'est fait de vrais amis et Babyls et peut compter sur eux, peu importe les circonstances. Comme Iruma, on s'aperçoit que ce monde n'est pas si mauvais ni aussi effrayant et qu'il ressemble fort à celui des humains. Bonne lecture!

Scénario95
Dessin90
Édition90
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.