Connect with us

Critique

Notre critique du tome 5 de Kase-san

Published

on

kase-san-tome-5-nipponzilla
Kase san t5 notre critique nipponzillaDessinateur : Hiromi Takashima
Scénariste : Hiromi Takashima
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yuri
Genre : Yuri, romance, tranche de vie
Public : Public averti
Contenu : 161 pages
Sortie : 26 juin 2020
Prix : 7,99 €
Statut de la série au Japon : terminée en 5 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

Le jour de l’examen d’entrée, Yamada est très nerveuse mais Kase la rejoint pour la soutenir. Sera-t-elle admise ? Vont-elles vivre ensemble le prochain printemps à Tokyo ?

Notre Critique

Le grand jour est arrivé pour Yamada qui passe l’examen d’entrée à l’université pour étudier l’horticulture une fois le lycée terminé. Tant d’espoirs sont suspendus à cette simple épreuve qu’elle tremble de peur. Alors que ses pieds paralysés la gardent à l’entrée de la salle d’examen, Kase surgit de nulle part et lui rend confiance.

Il n’en faut pas moins pour que Yamada fonce droit vers le succès. Mais avant ça, les deux filles passent un noël en amoureuses et savourent leurs dernières semaines en tant que lycéennes. Entre anxiété, tendres câlins et évocations de souvenirs communs, le dernier hiver et surtout l’adieu au lycée est émotionnellement difficile pour la timide Yamada.

Elle se souvient de tous ces moments passés à observer de loin celle qui faisait déjà battre son cœur, alors qu’elles n’étaient qu’amies. Quitter ce lieu si riche de bonheurs amoureux est un crève-cœur pour la jeune fille. Heureusement, la présence de Kase, si sûre d’elle, si amoureuse, est un réconfort promesse de nombreux autres jours joyeux.

La nostalgie embaume ce dernier tome des aventures adolescentes du couple que l’on a appris à apprécier. Suivre les émois de cette romance fut un vrai plaisir. La tendresse, la candeur et la joie des bonheurs simples transpirent de ces pages.

Hiromi Takashima nous offre un vrai happy end avec LE moment tant attendu pour les fidèles lecteurs. On aime plus encore ce passage car il intervient comme l’aboutissement logique, naturel et plein de douceur d’une relation qui a mûri doucement, comme une fleur en pot qui grandit et éclos. Mais ce n’est pas la fin puisque la toute dernière page nous annonce une suite dans l’univers de la fac et le début de la vie adulte de nos deux héroïnes si attachantes.

Fidèle au premier volume, le dessin affiche une qualité encore supérieure avec une plus grande souplesse dans les mouvements, une beauté épanouie chez nos deux protagonistes vedettes, des décors traités comme de vrais écrins d’un quotidien radieux. Les saisons sont passées avec clarté pour les personnages comme pour le lecteur grâce à des arrières plans, des vêtements, des détails toujours soignés et variés. La mise en scène est pudique jusque dans les instants les plus intimes, douce comme une bonne pâtisserie.

Un tome 5 de Kase-san qui propose une conclusion attendue et tendre d’une romance qui, sous une apparente simplicité, séduit. Mais ce début n’est que le commencement d’une autre vie, celle d’un couple que l’on suivra dans une suite déjà annoncée.

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eighty three − = seventy nine