Connect with us

Critique

Notre critique du tome 5 de Octave

Clementine

Published

on

Octave-tome-5-banniere-nipponzilla
Octave tome 5 - critique - nipponzillaDessinateur : Haru Akiyama
Scénariste : Haru Akiyama
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yuri
Genre : Yuri, romance
Public : Public averti
Contenu : 208 pages
Sortie : 13 novembre 2020
Prix : 7,99 €
Statut de la série au Japon : Terminée en 6 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

“La vie continue pour Yukino et Setsuko. Alors qu’elle est une nouvelle fois en proie au doute, Yukino apprend que Mari, le frère de Setsuko, s’est trouvé un travail qui va l’obliger à s’éloigner des deux jeunes filles, ce qui ne manque pas de perturber un plus l’ancienne idol. Face à ce changement soudain, Yukino ne sait pas quoi faire quand Yukino lui propose de s’installer avec elle.”

Notre critique

Le beau fixe nourrit des résolutions de Yukino est déjà effacé par une nouvelle bouleversante.

Tandis que Mari, frère de Setsuko, déménage pour recommencer ailleurs après la fermeture de la laverie familiale, Yukino panique. Elle vient d’apprendre que Setsuko écrivait des chansons pour Mika, son ancienne camarade idol, et doute de jamais parvenir à avoir ce qu’elle souhaite dans la vie. Mika a réussi dans tout ce qu’elles avaient évoqué autrefois. Pour sa part, Yukino pense avoir échoué.

Et maintenant, le paisible quotidien qu’elle avait construit s’émiette avec le départ de Mari… La jeune femme est déstabilisée, son petit cocon est malmené et ses réactions vont jusqu’à faire douter Setsuko : et si Yukino était secrètement amoureuse de son frère ? Ne serait-elle pas mieux en couple avec un homme ?

Yukino ne sait donc plus où elle en est : un de ses proches amis sort du paysage, elle endosse le rôle de manager pour une jeune fille qui lui fait une déclaration d’amour et un ami de Mari la drague à son tour ! Là-dessus, Setsuko qui vit à présent seule lui fait une proposition qui sonne comme un ultimatum : vivre ensemble.

Son hésitation les brouille toutes deux. Yukino décide de renouer avec son amie d’enfance et rentre chez ses parents pour réfléchir quelques jours. Peu à peu, elle comprend que tout le monde change et pas forcément en mieux…
Face à cette réalité, elle rentre à Tokyo, persuadée qu’elle a tout fichu en l’air avec Setsuko. Elle hésite encore sur le malaise qui s’est installé entre elles. Confrontée à sa protégée, Yukino entrevoit une vérité : elle a beau douter d’elle-même et de l’avenir, elle aime Setsuko. Elle ne veut pas la perdre.

Les deux jeunes femmes se retrouvent et s’expliquent franchement. Elles s’avouent le plus important : Setsuko pense qu’elle a entraîné Yukino sur une mauvaise pente, que sa psychologie fragile vivrait plus sereinement une relation de couple en accord avec la majorité. Yukino de son côté a toujours pensé que Setsuko était trop belle et trop bien pour elle, elle l’a souvent imaginée dans les bras d’un homme… Totalement honnêtes l’une envers l’autre et chacune avec elle-même, les deux femmes décident de rentrer ensemble et de se donner une deuxième chance.

Toujours aussi réaliste et sensible, Octave s’achemine vers une fin de qualité. Yukino comble peu à peu ses failles en acceptant de grandir dans l’univers impitoyable des adultes. Surprise que Setsuko dévoile aussi des faiblesses. Attachantes en tout point, ces héroïnes nous mènent au cœur d’une histoire d’amour prenante.

Le graphisme en demi-teinte poursuit ses progrès, notamment sur les expressions faciales, la mise en scène et les arrières plans qui sont un joli plus au récit.

Ce tome 5 d’Octave passe le dernier cap avant la conclusion, les doutes sont exprimés, les sentiments enfin évoqués. La fin sera un vrai plaisir sans aucun doute !

Notre critique du tome 5 de Octave
Conclusion
Un avant-dernier tome réjouissant et toujours aussi sensible !
Scénario
80
Dessin
70
Edition
90
Originalité
80
Mise en scène
90
Intérêt sur la durée
85
Note des lecteurs0 Note
0
On a aimé
Deux héroïnes passent un cap
Évolution de la relation amoureuse
Mise en scène réussie
On a moins aimé
Dessin
85

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twelve − two =