Connect with us

Critique

Notre critique du tome 6 de L’Atelier des Sorciers

Saya

Published

on

Dessinateur : Shirahama Kamome
Scénariste : Shirahama Kamome
Éditeur : Pika Édition
Collection : Seinen
Genre : Fantastique, Aventure
Public : + 12 ans
Contenu : 224 pages
Sortie : 10 juin 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Coco et ses camarades sont amenées à l’Académie, suite à l’agression qu’elles ont subies durant leur examen. Kieffrey est soigné à l’infirmerie et Coco fait la connaissance de Berdalute, le sage de l’enseignement. Ce dernier propose aux jeunes élèves un examen de rattrapage original, comme sa personnalité. Coco, Agathe, Tetia et Trice ont trois jours pour émerveiller un des plus talentueux magiciens.

Notre critique

Après l’attaque de la Confrérie du Capuchon, Coco et ses camarades arrivent à l’Académie, citadelle des sorciers située sous l’eau. Coco découvre un univers qu’elle ne connaît pas et où les apprentis sorciers suivent leur formation en toute tranquillité et avec tout ce dont ils ont besoin. Keffrey est amené à l’infirmerie dans un état déplorable et Olugio doit rendre son rapport au sujet de cette agression. Compréhensif, Berdalute, le sage de l’enseignement, propose aux disciples de Keffrey de valider leur examen si elles passent un examen de rattrapage. Ces dernières acceptent avec enthousiasme, et avec quelques bons conseils d’Olugio, les voici en pleines réflexions, afin d’émerveiller un des plus puissant magicien, adepte du merveilleux.

Dans ce tome, on en apprend un peu sur le passé d’Agathe et sur ce qui est à l’origine du rejet de sa famille, pourtant très puissante. Cette dernière est très touchée par ce comportement familial et veut être la meilleure, afin de retourner chez elle. Heureusement, Coco, avec sa gentillesse coutumière, lui est d’un grand soutien. Mais le personnage que l’on découvre ici est un être à la personnalité particulière : Berdalute. Grand sage de l’enseignement et un des plus puissant sorciers, il fait en sorte que les futurs sorciers puissent apprendre en toute sécurité et dans les meilleures conditions possibles. Affable, puissant, et maître d’un grand nombre de disciples dont Keffrey, ce sorcier aime passionnément la magie mais il semble également cacher quelque chose. D’ailleurs, après avoir vu Coco à l’œuvre, ce dernier lui fait une étrange proposition.

Le scénario suit son cours, avec son propre rythme et sa propre magie. Coco se retrouve à devoir faire des choix difficiles et nous voilà suspendus aux lèvres de la jeune fille. En plus d’un univers riche, où la magie parcoure chaque page, le dessin est magnifique. Nous sommes époustouflés devant la maîtrise de Kamome Shirahama, ainsi que devant les nombreux détails dont elle nous gratifie dans ses dessins. C’est au tour d’Olugio de faire la couverture de ce tome et en bonus, deux petites histoires qui nous décrivent le quotidien de Coco aux côté de son maître, Keffrey.

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twelve ÷ two =