S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : YOSHIMURAKANA
Scénariste : YOSHIMURAKANA
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Seinen
Genre : Comédie, Action
Public : + 14 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 28 février 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : Série en cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Rinko fait sa rentrée des classes dans la même école privée que Hinako et de la jeune Sora, dont elle partagera la classe. Ce premier jour est perturbé par une explosion dans le lycée de l’établissement. Kuroko arrive vite sur place et prend les commandes en main. Une élève, Minako, avoue être l’auteure de l’explosion. Kuroko, sous le charme de la lycéenne douée pour la fabrication de bombes, comprend qu’elle n’est pas la seule à vouloir faire exploser le lycée…

Notre critique

Rinko, la fille du tueur en série du tome 4, fait sa rentrée scolaire, dans le même établissement privé que Sora, la petite fille que Kuroko a sauvé des mains d’un horrible vieil homme assassin. Kuroko s’est rapprochée de la mère de Sora, sensible qu’elle est aux belles femmes. Hinako est dans le lycée de cet établissement privé et fait sa rentrée scolaire également. Ce premier jour ne se passe pas sans encombre, puisqu’une explosion se fait entendre chez les lycéennes. Kuroko arrive la première sur les lieux et commence son enquête : d’abord, elle transmets les volontés du poseur de bombe. Puis, de fil en aiguille, et de pelotages en manipulations, elle trouve l’origine de cet acte malveillant.

Ce premier jour haut en couleurs pour la jeune Rinko ne va nullement l’empêcher de se trouver des amies, en la personne de Sora, mais aussi de Misuzu, qui fait plus qu’admirer Sora. Pourtant, leur relation a mal commencée, des malentendus se sont insinués dans cette nouvelle amitié. Même si Rinko mène une vie presque normale, ses instincts prennent parfois le dessus. Hinako n’a pas une grande présence dans ce tome, mais elle trouve une des bombes, qu’elle s’empresse d’amener à son amie Kuroko. On en apprend aussi un peu sur sa relation avec cette dernière, qu’elle considère comme sa famille. Violence, harcèlement, jalousie, envie, le tout en milieu scolaire, voici ce que l’on trouve dans ce tome. Kuroko dénoue les fils de cette histoire et découvre qu’il n’y pas un, mais deux poseurs de bombes. Le temps s’accélère et Kuroko doit faire vite avant que tout le lycée n’explose. Bien sûr, cette dernière n’oublie pas de satisfaire ses envies au passage!

Kuroko continue de nous impressionner par ses talents d’enquêtrice. Qui au premier tome aurait pu imaginer que cette dernière avait un cerveau et savait s’en servir. Car, toute obsédée et assassin qu’elle est, elle semble attachée aux personnes qui l’entourent, telle Hinako ou  la jeune Rinko. Elle semble même prendre ses missions avec plus de sérieux. Cela ne l’empêche nullement de prendre du bon temps avec les jolies femmes qu’elle rencontre, comme la mère de Sora ou une étudiante qui passait par là. Hinako, elle, est toujours aussi impulsive et incontrôlable avec un véhicule entre les mains. Ici, c’est un vélo qui fait les frais de sa fougue naturelle, ainsi qu’une fenêtre.

Le dessin est égal à lui-même et reste stable d’un volume à l’autre. Les protagonistes de cette mascarade scolaire sont assez fades et très classiques physiquement. Elles semblent pâles au côté de Kuroko, dont les traits sont plus affirmés. Il y a pas mal de lignes de mouvements qui mettent bien en valeur l’action que l’on trouve dans ce tome. Le scénario est assez rythmé, avec un humour qui lui est propre. Seul bémol : certains passages sexy n’apportent rien à l’histoire, et ne sont là que pour le fan service. Ce tome s’ouvre sur 6 pages couleurs et se finit avec une histoire bonus sur les ptipoilisses. Sur la jaquette, deux des protagonistes de cette enquête et un ptipoilisse portant une bombe.

Notre critique du tome 6 de Murciélago

Kuroko continue de mener des enquêtes de main de maître, tout en ne perdant pas de vue ses objectifs, qui est de passer du bon temps en charmante compagnie. Une histoire moins sombre que la précédente, mais tout aussi effrayante par bien des aspects. Une série sombre, sexy et déjantée qui suit son chemin. A ne pas mettre entre toutes les mains!

Scénario85%
Dessin90%
Édition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Du suspense et de l'humour
  • Un scénario rythmé
  • Kuroko nous épate par ses talents d'enquêtrice
On a moins aimé
  • Des lycéennes qui font peur
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.