Notre critique du tome 6 de Ragna Crimson

Dessinateur : Daiki Kobayashi
Scénariste : Daiki Kobayashi
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Suspense, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 226 pages
Sortie : 6 novembre 2020
Prix : 7,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

“Ragna, Crimson, la Princesse d’argent et sa Brigade argentée affrontent une horde de dragons dirigée par le Dragon fou et le Dragon explosif. Ragna se retrouve face à Taratectra. Il utilise sa technique ultime contre le terrible canon de son adversaire. Qui en ressortira vainqueur ?”

Notre critique

On continue Ragna Crimson avec ce nouveau volume qui fait suite à la terrible altercation face à Altemacia. Et il va falloir bien s’accrocher une fois de plus, car ce sixième tome va enchaîner combat après combat !

On alterne ainsi les scènes entre le combat de Ragna, qui va affronter Taratectra, un dragon à la grande force brute et qui ne semble vivre que pour combattre, et la guerre menée sur plusieurs fronts par Staria et ses troupes. C’est une véritable explosion de batailles intenses qui nous attend et qui ne nous laissera pas une seule seconde pour reprendre notre souffle.

Pour autant ce volume ne fait pas non plus dans la répétition, car chaque combat va être très différent et va présenter des challenges différents. Pour Ragna, ce sera ainsi un affrontement vraiment « brut » et sans artifice entre deux guerriers très puissants, où tout se jouera vraiment sur la force. Inutile de préciser que ce combat va nous offrir des scènes très explosives et mouvementées ! À l’inverse, l’affrontement entre un commandant des forces de la Princesse d’argent et un dragon capable de figer le temps va lui mettre plutôt en avant la stratégie. Ces soldats, incapables individuellement de faire face au pouvoir de ce dragon, vont ainsi devoir utiliser leur nombre pour tendre un piège à leur ennemi. Un combat moins spectaculaire en soi, mais en aucun cas moins intéressant, car de nombreux retournements de situation vont faire durer le suspense jusqu’au bout !

Ce volume sera aussi l’occasion de mettre un peu en avant d’autres personnages, autant du côté des dragons que de la Princesse d’argent et de ses alliés. Bien sûr, ce tome étant surtout centré sur les combats et l’avancée de la bataille, le développement scénaristique est forcément un peu plus léger. Pas de grande révélation donc, mais les personnages, eux, parviennent toujours à nous épater ou à nous surprendre. C’est surtout le cas de Crimson, qui ne manque jamais une occasion de nous montrer à la fois son génie stratégique, mais aussi et surtout son cruel manque d’empathie… Une bonne manière d’attiser notre curiosité quant à la suite de cette histoire.