S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Cocho
Scénariste : Fugetsu Makoto
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Fantasy, Aventure
Public : + 10 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 15 juillet 2020
Prix : 7,20 €
Statut de la série : Terminée en 7 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Vira, la souveraine d’Albion, et Katalina se connaissent depuis longtemps. Mais à cause des lois de l’île, les deux jeunes femmes doivent se combattre. Le duel commence, mais , Luminiera, la bête originelle qui défend Albion devient hors de contrôle et attaque tout le monde, avec le bras de Vira. Gran et Lyria vont-ils pouvoir la sauver?

Notre critique

A cause des lois de l’île d’Albion, Katalina et son amie Vira doivent s’affronter. Vira est très possessive envers Katalina et en veut à Lyria, qu’elle juge responsable des décisions prises par son amie. De son côté, Katalina s’en veut d’avoir causé autant de peine à Vira. Les deux jeunes femmes mènent un combat sans merci. Luminiera, qui est la bête originale qui défend l’île d’Albion prend possession de l’esprit de Vira et devient incontrôlable. Et c’est là que l’empire attaque la forteresse d’Albion. Nos amis ne doivent la vie sauve que grâce à l’arrivée d’Eugen et de Rackam à bord du Grandcypher. S’ensuit une course-poursuite où nos héros font ce qu’ils peuvent pour échapper à l’Empire. Ils se retrouvent dans une mer de brouillard et accoste sur une île lugubre qui répond au terrible nom de « Cimetière des vaisseaux ». Nos amis ne sont pas au bout de leurs surprises, car là-bas, ils retrouvent de vieilles connaissances en vacances.

Avec ce septième volume, on sent que l’on approche de la fin. Le rythme est soutenu et le scénario est toujours aussi rapide, mais un dernier mystère pointe son nez dans les dernières pages. Nos héros sont bloqués sur une étrange île entourée de brouillard et ils se retrouvent face à une nouvelle bête originelle, des êtres humains transformés en une sorte de zombies, ainsi qu’une mystérieuse jeune fille. Pourront-ils faire réparer le Grandcypher pour reprendre la route? Encore quelques pages et nous devrons dire au revoir à ce groupe de héros hétéroclites, qui nous a fait voyager dans une mer de nuages parsemées de nombreuses îles. Pour information, le série compte 7 volumes au Japon, contre 8 en France.

Le dessin est régulier et léger. Les scènes d’actions sont claires et faciles à suivre. Le trait rend bien le dynamisme du scénario. En bonus, entre les chapitres, on découvre des illustrations ayant pour thème le quotidien de Djeeta. Sur la jaquette, on découvre les deux amies qui ouvrent ce tome, Katalina et Vira.

Notre critique du tome 7 de Granblue Fantasy

En bref, un avant dernier tome dans la lignée des précédents avec un scénario dynamique et soutenu, ainsi que des dessins de qualité. Espérons que la fin de cette série sera à la hauteur des voyages qui nous ont été offerts. Profitez de ce moment lecture !

Scénario85%
Dessin90%
Édition90%
Originalité80%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Beaucoup d'action
  • Le rythme soutenu du scénario
On a moins aimé
  • Néant
80%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.