Connect with us

Critique

Notre critique du Tome 8 de Les Carnets de l’Apothicaire

Published

on

Dessinateur: Neko Kurage
Scénariste: Itsuki Nanao, Natsu Hyûga
Editeur: Ki-Oon
Collection: Seinen
Genre: historique, suspense
Public: + 12 ans
Contenu: 28 pages
Sortie: 7 avril 2022
Prix: 7,90 euros
Statut de la série : En cours de publication

“Mao Mao s’interroge sur les intentions de Lacan, qui n’a de cesse de vouloir se rapprocher d’elle malgré toutes ses rebuffades. L’apothicaire lui lance donc un défi : s’il gagne au xiangqi, elle devra le reconnaître en tant que père biologique, mais si c’est elle qui parvient à le vaincre, alors il devra acheter une des courtisanes du palais vert-de-gris ! Malheureusement pour le stratège, la jeune fille réussit à l’emporter, non sans ruse. Tandis qu’il tombe inconscient, les souvenirs de Lacan refont surface, révélant un passé douloureux aux côtés d’une mystérieuse femme à la beauté ensorcelante…”

Dans ce volume, le lecteur apprend les origines de Mao Mao. S’il était clair que Lacan était son père, cela permet de voir pour la première fois la mère de la jeune herboriste. Même si Lacan donne l’impression d’être un vieil excentrique, ce récit permet de comprendre certaines choses de son comportement.

D’un point de vue narratif, ces chapitres sont divisés en deux grandes parties. Dans la première partie, le lecteur est vraiment face aux pensées de Lacan qui mettent en avant sa rencontre avec une jeune concubine nommée Fonshen. Cette dernière, pour éviter d’être vendue, s’est arrangée pour avoir des relations avec lui afin de tomber enceinte.

Ensuite, Mao Mao explique son point de vue à Jinshi et lui raconte quelques anecdotes d’enfance, ce qui permet d’avoir le point de vue des deux personnages. Ces chapitres se terminent en montrant Lacan tenir sa promesse. Cela montre que sous ses airs étranges, c’est quelqu’un de très droit.

Les deux autres histoires de ce volumes sont un peu plus légères et drôles : tout d’abord, Mao Mao fait venir des estampes érotiques au sein de la cour intérieure afin de tenter de les vendre aux concubines. Malheureusement, elle se fait prendre par Jinshi et Gaoshun. Si Jinshi semble avoir de l’intérêt pour le contenu des livres, Gaoshun les trouve trop immoraux et les confisque.

Pour finir ce volume, Mao Mao est chargée d’escorter la petite princesse Linli pendant ses promenades dans la cour intérieure. Lors d’une de ces promenades, elle trouve un petit chaton que l’empereur acceptera de garder à la cour et qu’il baptisera du même nom que l’héroïne, au grand dam de cette dernière.

Les relations entre Mao Mao et Jinshi évoluent dans ce volume. Quand ils se retrouvent seuls, ils sont capable de faire preuve d’une grande prévenance l’un envers l’autre, voire même d’un peu de tendresse, même si la jeune fille semble vouloir changer de sujet dès que les choses semblent devenir trop intimes à son goût.

Les histoires sont toujours aussi bien mises en scène et illustrées par de très beaux dessins.

Le voile sur les mystérieuses origines de l’héroïne est levé. Quelles seront ses prochaines aventures au sein de la cour intérieure ?

Les carnets de l'apothicaire
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Dans ce volume, beaucoup de souvenirs remontent à la surface et permettent de découvrir les origines de Mao Mao mais également d’en apprendre plus sur Lacan, cet étrange personnage. En plus de ses tâches habituelles, Mao Mao tente de faire rentrer d’étranges livres au sein de la cour, tout en apprenant à écrire à une autre servante et en devant escorter la petite princesse pendant ses promenades. La jeune herboriste arrivera-t-elle à mener tout ça de front ?

Scénario85
Dessin90
Édition85
Originalité90
Mise en scène80
Intérêt sur la durée80
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha ÷ one = eight