Connect with us

Critique

Notre critique du tome 9 de L’atelier des sorciers

Published

on

Dessinateur : Shirahama Kamome
Scénariste : Shirahama Kamome
Éditeur : Pika
Collection : Seinen
Genre : Fantastique, Aventure
Public : + 12 ans 
Contenu : 160 pages
Sortie : 10 novembre 2021
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

« Emportant chacune un objet magique de sa confection, Coco et ses amies partent pour l’île-cité d’Esrest, afin de participer à la Fête de la Nuit d’argent. Au milieu des stands et de la foule de visiteurs, la ville est plus animée que jamais. Il y flotte une atmosphère festive ! Mais parmi les convives se cachent aussi des invités indésirables. Sorciers, milice, nobles, sages… Beaucoup de forces se croisent et les contours de ce monde se dessinent peu à peu. Entre lumière et ténèbres, le rideau se lève enfin sur le grand festival des sorciers. »

La Fête de la Nuit d’Argent, le grand festival des sorciers, est sur le point de commencer. Coco et ses amies sont toutes joyeuses à la perspective de participer à ce magnifique évènement. Chacune a créé un objet magique pour l’occasion et elles espèrent que ceux-ci auront leur petit succès. Mais malgré une ambiance magique et très festive, le festival est également le point de mire de gens mal intentionnés. Coco et Tarta vont même y retrouver un ami qui a beaucoup changé…

On s’invite au festival des sorciers de l’île-cité d’Esrest aux côtés de Coco et de ses camarades. Avec elles, on plonge au cœur de la fête, des rencontres magiques, des stands plus achalandés les uns que les autres, ainsi que de la foule qui envahit les rues de l’île-cité. Mais sous cette apparence festive et pleine de joie, un monde des ténèbres y est tapi. Certaines personnes mal intentionnées vont se servir de cette grande fête pour commettre des actes malveillants. Heureusement, la milice, fort nombreuse, veille dans la cité d’Esrest et traque les invités indésirables. En plus d’un festival, ce grand rassemblement permet aussi aux royaumes de la presqu’île de Zoza de se rassembler et de rencontrer les grands sages des sorciers. Dans cette forteresse où la magie est impossible, il y est question de politique et de protection, car les grands sages des sorciers sont les protecteurs de l’ordre du monde et interviennent pour aider les humains à se prémunir contre la rigueur de l’hiver. Une bonne entente entre les deux parties est donc préférable, même si les sorciers ne peuvent se servir de leur magie pour privilégier un royaume plus qu’un autre, ou intervenir dans les conflits armés.

Avec cette série, on se rend compte de plus en plus que la magie n’est pas une solution aux problèmes rencontrés. Elle peut même avoir des effets encore plus néfastes. C’est pour cette raison que les sorciers ont leurs propres lois et qu’elles sont si strictes, afin d’éviter toute dérive. C’est en suivant le quotidien de notre jeune apprentie et de ses amis qu’on en apprend plus sur cet univers fait de lumières mais également de ténèbres.

Le dessin est toujours aussi beau, avec force détails et un trait très maitrisé, emplit de magie. La psychologie des protagonistes est très recherchée, avec une profondeur inattendue dans leur développement. De plus, un chapitre un peu difficile à lire est inclus dans ce tome, mais Kamome Shirahama nous en prévient, et il peut être passé sans gêner la compréhension de l’histoire. On apprécie beaucoup cette mise en garde à destination des lecteurs plus jeunes et/ou plus sensibles. En bonus, on peut marcher sur les traces de Coco, qui tente de rejoindre Tarta grâce au Jeu de l’Oie proposé par l’auteure. C’est Ysheath, membre de la milice, qui fait flamboyer cette jaquette de toute sa prestance.

L’atelier des sorciers
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Dans ce tome, on découvre en même temps que Coco un univers magique et merveilleux, mais également très sombre. La magie n’est pas toujours un cadeau et peut être utilisée à mauvais escient, malgré l’ambiance festive qui habite les rues de l’île-cité d’Esrest. Joyeuse Fête de la Nuit d’Argent à tous !

Scénario90
Dessin90
Édition85
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha five + one =