Connect with us

Critique

Notre critique du tome 9 de Murciélago

Saya

Published

on

Dessinateur : YOSHIMURAKANA
Scénariste : YOSHIMURAKANA
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Seinen
Genre : Comédie, Action
Public : + 14 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 29 janvier 2021
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Lorsque l’idéal et l’égoïsme se croisent pour donner naissance à un monstre sans nom… Le combat entre Kuroko et Higaki, le chef du groupe terroriste des « cisailleurs de cerisiers » commence. Kuroko tente de découvrir ce que cache sa proie, mais l’objectif de ce dernier semble ne pas du tout correspondre à ses attentes… Dénouement de l’arc des « cerisiers oubliés » ! C’est ensuite sur une île déserte que kuroko se retrouve avec toute sa petite troupe, pour voir tomber du ciel une météorite des plus inattendues…

Notre critique

Tôkichiro Higaki, chef des « Cisailleurs de cerisiers », se retrouve face à Kuroko et l’énergique Hinako. Le combat final commence, mais Kuroko n’est pas satisfaite de ce qu’elle entend de la bouche de Higaki. Elle ne semble pas vouloir en savoir plus sur Hinako et sa famille, alors que son nom est lié à l’affaire. Une fois la ville sauvée, Aiko Reisen, la subalterne de Higaki, s’est faite enrôlée de force par Kuroko. C’est ensembles que les deux jeunes femmes vont travailler sur des enquêtes “délicates”.

Tout le monde ayant besoin d’une pause, Kuroko, en compagnie de sa chère Chiyo, Hinako, la jeune Rinko, Aiko et Narumin vont prendre un peu de bon temps sur une île déserte. Mais les voici attaquées par un robot géant. Saki, la propriétaire de l’île et ingénieure, n’a pas invité Kuroko juste pour lui faire profiter du calme et de la tranquillité du lieu. Elle a besoin d’elle car elle a des problèmes avec un certain Shin Tatewaki, un scientifique qui projette de créer des armes humanoïdes géantes…

Ce neuvième volume clôture la grande enquête de Kuroko sur les “Cisailleurs de cerisiers” et nous plonge très vite dans une nouvelle aventure, où Kuroko et Hinako, surtout, vont pouvoir briller. Car cette dernière, qui adore les engins en tout genre, va pouvoir mettre en avant ses talents à bord d’un robot géant. Et elle va adorer!! On profite un maximum de cette Hinako qui s’amuse comme une enfant et on ne peut s’empêcher de s’interroger sur cette étrange jeune fille. Kuroko, elle, va pouvoir enfin profiter d’un peu de temps avec Chiyo et se faire pardonner auprès de celle-ci. Embrigadée par Saki, elle va l’aider à régler ses problème avec Tatewaki, qui nous apparaît comme un savant fou n’ayant aucune limite.

Dans ce tome, on retrouve ce qui fait le succès de cette série : de l’action, des combats assez bien chorégraphiés, des enquêtes, une pointe de sexy et un style graphique propre à l’auteur. Les héroïnes ont soit un aspect de petites filles soit celui de grandes jeunes femmes aux formes plus que généreuses. Il y a peu de décors et beaucoup de lignes de mouvement, qui soulignent l’action et donnent de l’énergie au dessin. Une page couleur ouvre ce tome et une histoire bonus appelée Sisters le clôture. C’est Aiko qui fait la jaquette de ce tome, mais elle n’est pas seule : Hinako, et son filet, ainsi que la jeune Rinko en format SD sont avec elle. N’hésitez pas à soulever cette jaquette!

Notre critique du tome 9 de Murciélago
Conclusion

En conclusion, ce tome nous donne plus de questions que de réponses concernant Hinako. Une nouvelle aventure commence pour notre psychopathe préférée et on se réjouit de la découvrir. Bonne lecture!!

Scénario
85
Dessin
90
Édition
90
Originalité
85
Mise en scène
90
Intérêt sur la durée
90
On a aimé :
La qualité du scénario
Le charadesign particulier
Le personnage de Kuroko
On a moins aimé :
Néant
90

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.